Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Paradoxal

par Sylvia

Paradoxal

"De l'amour à la haine, il n'y a qu'un pas"....cette phrase je l'ai souvent entendue, souvent lue, mais de là à la vivre....

En moi sonne l'amour comme les rayons du soleil chauffent la planète en été...Il peut y avoir des averses d'orage, apaisantes, car tant attendues après ces vagues de chaleur intenses.

Adolescente, ou au début de la vie d'adulte, on rêve à ce que sera notre lendemain en idéalisant souvent, mais presque tous souhaitons les mêmes choses : l'Amour, le vrai, le Grand peut être l'unique, la famille qui va avec, que l'on fondera dans le Bonheur, un bon boulot, de l'argent, une maison familiale, avec un grand jardin, des fleurs, des voisins sympas....enfin comme quand on crée "sa ville" dans les games !!!

Mon coeur palpite toujours, il a soif d'être aimer, et d'aimer en retour.

L'amour dans tous ses sens, amicalement, familialement, de la mère à l'enfant, de celui qui partage ta vie, sexuellement, mutuellement, et l'amour de soi !!!

Je suis un coeur d’artichaut, je tombe trop/très vite en amour !!! J'espère que ces dernières déceptions me feront bien réfléchir, bien me mettre en garde du ou des prochains....s'ils existent ?!

Car mon coeur a souffert.....tant et tant, qu'il pleure chaque jour...il saigne d'un sang bleu douloureusement. Donner, recevoir, et d'un seul coup tout perdre, mais encore pire ressentir tout l'inverse cruellement.

"Aime (M) et à côté de haine (N), même dans l'alphabet"

Je ne pourrai jamais vivre sans amour, pas longtemps, je le sais.....j'aurai, je l'espère toujours l'amour de mes enfants, mais j'ai besoin de savoir que je peux être désirée, désirable...que je peux plaire malgré tout, même s'il faut pour cela que je m'apprécie moi même avant tout....que je peux être celle avec qui on a envie de partager, de vivre, d'écouter, d'épauler, d'assurer, de voir loin, d'entreprendre, vouloir parler, soutenir, dans les 2 sens.

Une personne qui n'aura pas envie de me mentir, de me tromper, de me trahir, de m'humilier, de m'insulter, de me détester.....où jamais plus la haine ne viendra remplacer ce que j'ai tant aimer !

Je n'arrive pas encore à comprendre comment les sentiments peuvent si vite changer...Vite, ou pas vraiment....j'ai tellement cru...non pas cru...j'ai trop aimer, trop...mon coeur a subi tant de mal, de torts, il a tant souffert, mais il n'a pas voulu renoncer à ce qu'il avait tant mis de temps à mettre en place, à fonder, à consolider....mais il s'est rendu à l'évidence...il est blessé, déchiré, et il doit laisser tomber....mais pour pouvoir passer à autre chose, il faudrait un changement radical, impossible...alors il n'a d'autre choix que d'éprouver autre chose, la colère ne suffit pas car ce n'est plus que cet organe palpitant qui vit cela, le cerveau aussi a pris un coup sur la tête, la chair, les muscles, la peau sont tiraillés également. Alors la boule à l'estomac, les jambes qui gigotent, les mains qui se tordent, les yeux qui se plissent, les oreilles qui bourdonnent s'en mêlent...Et c'est l'explosion, la bombe à retardement...BOUM....

L'envie de serrer ton cou, de te cracher à la figure, de jeter toutes tes affaires par la fenêtre, d'effacer ton sourire sournois, narquois, ironique, de casser ton téléphone, de brûler tes photos, de te griffer le visage que tu trouves narcissiquement beau, de déchirer ta sapologie, d'aller la trouver et la gifler.....tout prend le dessus...l'envie de meurtre m'envahit...c'est affreux comme sentiment, comme la vengeance de te voir souffrir, que tu rates tout, que tu perdes tout, que tu te retrouves seul au monde....la Haine....

Je me sens impuissante face à ces émotions tant contradictoires....je me sens mal, je voudrais pouvoir penser à autre chose, patienter que cela cesse, je tremble d'effroi...et leurs petits yeux pouvant tant exprimer ce que je traverse, et les gronder si elles se font du mal, si elles réitèrent certains de mes gestes....j'ai beau m'excuser, c'est impardonnable, mais incontrôlable.....disparais, pitié disparais.....mais cela n'arrivera pas, je le sais...

alors en attendant que mon coeur guérisse, soit consolidé par l'amour de mes proches, peut être même de nouveau se mettra t il à battre à nouveau, à redonner confiance, à vouloir regoûter à l'Amour, en attendant que le rouge remplace le bleu dans ses ventricules, j'essaierai de ne pas trop sombrer dans la noirceur de ce désamour dévastateur....

je t'aime, je te haime, je te hais....tout va très/trop vite..............

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article