Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cet être que l'on ne peut oublier

par Sylvia

Cet être que l'on ne peut oublier

Il y a des personnes qui rentrent dans votre vie, qu'ils fassent un passage éclair, ou qu'ils parcourent un bout de chemin plus ou moins long avec vous, qui vous marquent à jamais.

Je ne parle pas de ces gens néfastes, de ceux qui vous ont lésés, des mêmes que vous voulez oublier, mais qui vous ont laissés une trace indélébile comme une cicatrice douloureuse.

Non, je fais référence à des êtres qui vous ont touchés par leur joie de vivre, ou par leur côté humain. D'autres qui apportaient leur sourire malgré leur triste vécu, ou encore qui vous ont aidé d'une quelconque manière? Mais encore, de celui qui en une rencontre a su détecté en vous cette petite étincelle de vie ; de celle, sincère, honnête qui vous a écouté et soutenu. De cette rencontre d'un jour, mémorable ; d'une, si belle à l'intérieur que cela se reflétait dans son regard limpide, qui vous a subjugué.

Des personnes que vous ne vouliez pas quitter, dont vous redoutiez la séparation inévitable, peut être de courte durée, parfois pour toujours.

Sans savoir pourquoi, cela impacte sur la suite du déroulement normal de votre présent, de votre futur.

Vous savez que vous ne pourrez jamais l'oublier.

Que, quoique vous vous êtes dis, promis, malgré les aux revoir, des adieux accordés, cette personne est toujours dans votre tête, dans votre coeur.

Les échanges que vous vouliez cesser, demeurent même se temps en temps...juste pour savoir si elle va bien, même si très occasionnels.

Votre instinct vous dicte de ne pas tourner complètement cette page, de la laisser écornée pour retrouver facilement le paragraphe que vous voudrez vous souvenir un jour.

Une affection particulière vous lie à elle, à lui.

Une sensibilité à le savoir bien, à la savoir heureuse. Et en même temps, une frustration de ne pouvoir être à ses côtés au quotidien même si cela, vous le savez, est impossible, pour x ou x raison.

Vous ne cessez de songer à elle, à l'imaginer ...et il arrive que vous l'occultiez totalement.

Des jours, des mois sans évoquer son nom, ses yeux, son sourire, ses mains, ses paroles, son rire, ses larmes.

Puis un détail, un fait, un hasard et vous vous rappelez des émotions de l’époque, du partage éphémère, de la relation cocasse qui a été les vôtres.

Des compliments, des reconnaissances, des vérités, des désobligeances, des fatalités ont été exprimés et sont restés ancrés dans votre cerveau.

Des gestes, des caresses, des tendresses, des frissons sont emprunts sur votre peau.

Nulle explication pour cette image figée, pour cette couleur retenue, pour ce non dit, pour cette étreinte, pour ces pleurs qui restent gravés.

Des personnes rentrent et sortent de nos existences, à chaque instant.

Certains sont vite oubliés, d'autres ne peuvent jamais s'effacer de notre mémoire.

"Comme si on faisait un noeud à notre mouchoir pour ne pas oublier"

Quelqu'un m'a dit un jour que je faisais en sorte que l'on ne m'oublie jamais. Je n'ai osé demander comment, surtout quand il n'y avait plus de contact.

Un autre m'a dit, qu'on avait envie de me connaitre plus, d'en savoir d'avantage sur moi et de recueillir ce côté maternel en moi, alors que nous sommes destinés à ne plus nous revoir.

Certains m'ont dit adieu, la conclusion a été écrite, mais ils sont toujours quelque part, pas très loin.

D'autres me détestent, mais ne savent faire sans me chercher...ceux là sont inscrits comme une plaie purulente, mais qu'est ce que j'aimerai les oublier à JAMAIS !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article