Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

(pas) du papier glacé

par Sylvia

(pas) du papier glacé

Aujourd'hui je pleure. Je lâche la pression. Les enjeux sont importants mais je dois attendre dans l'angoisse. Je revois, pendant ce temps, des scènes, je lis les anciens comme les nouveaux messages et je me dis que ce n'est pas possible ce genre humain !

J'ai besoin de craquer car je me sens comme ce brouillon sur papier, froissé, chiffonné car l'erreur étant trop grande pour être seulement gommée.

Cela faisait un moment que je n'avais ressenti l'envie d'évacuer mon stress, mes peurs, mes doutes divers par les larmes. J'étais plutôt comme un bateau à vide sur les flots de mon existence.

Je profitais des ondes des vaguelettes formées par les embarcations rapides, me laissant aller au gré du vent et du soleil d'été.

Parfois, j'employais un pédalo pour me rendre vers une destination de prédilection, et c'est à la force des mollets que je choisissais la vitesse de croisière, plus ou moins lente selon mes souhaits et désirs.

Mon image se reflétant à la surface du lac, dans des eaux limpides ou vaseuses par endroit, se dessinait autour de moi.

Mon reflet trouble, déformé...est ce ce que je suis vraiment ?...

Mon image corporelle me déplaît fortement...j'ai donc décidé de me motiver...Sans grande réussite pour le moment !

De ce fait, je fait l'effort d'estimer ce que je suis....et si j'y arrive, c'est que je trouve en face de moi des personnes qui apprécient...voire aime même !

J'en suis étonnée mais flattée...Un succès certain malgré tout, malgré ce format qui caracole dans les magazines posées sur les serviettes de plage.

Ces visages et corps parfaits pour les uns, sans saveur pour d'autres (), sur papier glacé. Retouchés parfois, mais on en rencontre aussi réellement, même si les défauts existent et sont cachés.

Moi aussi je pose, ce n'est pas faramineux !...Je ne suis pas faite pour cela...Alors je m'attarde sur ce qui est mieux, ce qui parle le plus chez moi : le haut ! Mes yeux, ma bouche et j'avoue mon décolleté !!

Avec plus ou moins de réussite car je ne sais faire semblant, il faut que ce soit motivé par une action, une personne, pour que mon expression soit belle..et alors le modèle peut être photogénique.

Mon profil est "liké", commenté, c'est agréable quand c'est positif, on va pas se mentir, même si cela peut être hypocrite, souvent dans le monde du réseau social.

Néanmoins ça me permet de me trouver quelque peu jolie, alors que je suis d'une critique sans faille à mon égard !

Après tout cela reste une image sur écran, virtuelle, ou sur papier glacé.

Mais au fond, suis je vraiment cette représentation de moi, qu'elle soit à mon avantage ou non ?

Nous sommes tous une enveloppe, un amas de dermes, de tissus organiques. Tous différents et c'est ce qui constitue la planète, qui engendre de l'amour ou de la haine selon l'esprit ouvert ou étroit de chacun.

J'ai eu des réflexions, il y a peu...Je les prends à l'optimisme, car c'est plutôt positif et favorable. Je suis mieux "en vrai", mon sourire et mon regard étant plus expressifs, plus enjoués, plus attractifs. On apprécie les instants partagés avec moi, je suis d'agréable compagnie. C'est cool !?

C'est idiot peut être pour certains, mais j'ai tellement été, et le suis encore quelque fois, dénigrée sur mon comportement soit disant égoïste, fermé, sans chaleur, que ces compliments sont pour moi des preuves de mes valeurs qui étaient enfouies en moi car repoussées par les paroles et actes effroyables diaboliques. Ces mots me touchent encore sensiblement, même si je sais qu'ils ne définissent que ce qu'il est lui !

Ces hommes, ces femmes, qui me qualifient comme quelqu'un de bien, qui ont envie de me connaître, de me câliner, de m'aimer, me donnent envie d'être encore plus joyeuse, plus heureuse et ouverte au monde alentour.

Vouloir aller à l'aventure et à la rencontre des autres et surtout de moi même.

Ces papiers glacés, moi, je les froisse. Je ne suis pas dans les critères de beautés générales, je suis moi avec de nombreux défauts mais surtout des qualités .

Aucune photo que je prendrai n’enrôlera mon âme, il faut venir à mon encontre pour la découvrir véritablement, et il est rare qu'on regrette ce rapprochement....sauf si votre propre âme est noire et n'arrive pas à obscurcir la mienne !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article