Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Et si....seulement si

par Sylvia

Et si....seulement si

Comme j'aimerai être surpuissante !

Comme j'aimerai être à la tête de cette "démocratie" !

Non, je ne veux pas être présidente, je ne veux pas être ministre, je ne veux pas être politicienne, non, car moi j'ai un coeur et une conscience !!!

Je veux juste être une Mère courage, une Mère forte, une Mère écoutée et entendue, une Mère révolutionnaire, protégeant mes enfants.Je veux être une Femme, une femme qui a vécu, qui vit et qui vivra malgré la douleur, la déception, malgré la colère.

Je voudrais pouvoir m'exprimer sans retenue, crachant ma haine de cette justice injuste. Je voudrais faire ravaler ce sourire, ces paroles, ces actes à l'affreux qu'il est !

Si je pouvais revenir en arrière ; chose qu'il ne faut jamais faire, car il ne faut pas avoir de regrets, puisque tout est leçon de vie ; forcément je ferai tout ce que toute maman est sensée faire : préserver son enfant.

Moi même, j'ai subi les pensées, les ressentis, le mal, le bien, l'interdit de ma mère...J'en ai souffert et en ai des conséquences qu'elle réfute. J'ai été sa boîte de Pandore et je m'étais promis de ne pas enfermée mes filles dans ce mode.

J'ai échoué parce qu'elles ont vécu à travers nous cette violence sous différentes formes. Moi même je n'ai pas su les défendre du diable qui s'est engouffré dans nos murs, alors que je m'évertuais à chasser les démons du passé qui agressaient encore mon corps et mon esprit.

Il était présent sous une fausse image, je n'ai pas su ouvrir les yeux à temps, et mes oeillères me masquaient la vue quand ses griffes se sont plantées dans ma chair.

Elles en ont été témoins, et le pire c'est que ma garde baissée, j'étais si faible, que j'ai sombré dans cette eau abyssale, obscure, froide, où je n'en suis ressortais que pour prendre des bouffées d'air.

Si j'avais écouté ces voix alliées,...Si j'avais agis dès les 1ers signes d'étouffement, dès le 1er mensonge, dès la 1ère gifle. Si....

Si, au lieu de me faire du mal, je m'étais relevée de suite, je n'étais battue mais sans les mains, juste en prenant mes précieuses et en partant, si...

Si j'avais parlé, si je m'étais plainte au lieu de garder le silence, de sourire en public, de faire semblant si...

Si je n'avais cru, fermé les yeux pour les rouvrir d'effroi mais espéré toujours...si je n'avais renoncé, encore et toujours, puis repris foi pour avancer, puis hésité, pour enfin agir....si...

Si je n'avais tamisé la situation, si je n'avais couvert son rôle de papa, si je n'avais pas fui la réalité monstrueuse et minimisé le véritable contexte de violence, d'humeur, de chagrin...si !

Sil ils m'avaient écouté et crue, s'ils n'avaient eux aussi été manipulés par ce pervers dénué de tout sentiment, de toute raison, de toute logique mise à part celle narcissique, pouvant l'amener au paroxysme de sa déviance...et si...

Si ma peur, mes doutes, mon enrôlement dans sa force MPN, si mon emprise s'était étiolée dès ma décision, au lieu de n'être qu'effective que quelques mois plus tard...trop tard !!! Si le jeu n'avait été lancé, si les dés n'avaient été pipés, si j'avais été bien défendue, si j'avais pu prouver efficacement tout cet enfer !

Si et si j'étais toute puissante, si j'étais une mère louve, une mère lionne, une mère enragée pouvant effrayer ses dents acérées, affamées de se mettre sous les canines de vampire, le sang frais des proies si fragiles, sans défense...Si j'avais pu et su défendre leur intérêt, leur bien être, leur vie !

Si...

Je ne suis qu'une maman, avec un coeur lacéré par ses griffes pointues, infectées, empoisonnées, mais qui survit malgré tous les coups.

Je ne suis qu'une maman qui aime ses enfants, qui se bat, qui est lasse, mais qui se révoltera toujours face à ces décisions injustes et incompréhensibles.

Je ne suis qu'une maman qui n'a pour armes que ses bras pour câliner, que ses yeux pour pleurer, que ses lèvres pour les embrasser, que son coeur pour aimer...

Non ! Je SUIS une MAMAN qui aime, adore, chérit sa chair, son sang, son tout, et qui continuera d'avancer, de croire, de défendre, de protéger, de palier au manque, de soigner les maux, de sécher les larmes.

Une maman qui sourira, qui félicitera, qui sera fière, qui grondera, qui éduquera même si c'est à mi temps! Car je suis une Maman à 100 % depuis leur naissance, et ce sont mes enfants pour l'éternité.

Alors, et si, puisque la loi en a décidé ainsi, si je dois encore me battre pour faire valoir mes droits, leurs droits, si je dois utiliser ma plus grande force pour qu'elles soient heureuses et qu'elles évoluent au mieux malgré le mal alentour, je le ferai !

J'utiliserai mon AMOUR de MAMAN, mon courage de femme et mes "si" referont le monde dans lequel je veux qu'elles vivent !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article