Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mauvaise partition

par Sylvia

Mauvaise partition

Crayon en main, feuille à musique, je trace la clé de sol...

Des blanches, des noires, des crochets, des soupirs...les notes se dessinent sur ma partition.

Réflexion sur les bons airs, les belles mélodies...quelques notes sur mon clavier, quelques accords de guitare, quelque chose cloche !?

Des phrases assassinent se mêlent aux paroles, paroles, paroles...ces mots que l'ont dit sans les penser mais que  l'on couche sur le papier pour faire bonne mesure !

 

Je tape des pieds, je claque des doigts, je hoche la tête...toujours cette vibration qui manque quelque part !

La flûte en bouche, les cordes de mon violon bien tirées, j'essaie encore cet air qui trotte dans ma tête !

Les aigus, les graves, tous s'emmêlent. Je ferme les yeux et je joue en chef d'orchestre, baguette en main.

La chorale chante et soudain, le couac ! Je savais bien que j'avais oublié ... ce qui donne le départ à une musique chantante et entraînante, il manque une note : le LA d'accord !

 

Sans elle, plus rien n'est au diapason ! le mi se place au dessus du sol, et le do se retrouve avant le si ! Tout est chamboulé, et ma partition fait une pause sur le dièse !

L'accordéoniste se sent amoureux de la pianiste, mais il trébuche sur les mots "je t'aime" car c'est un gros mot à ne pas prononcer dans cette comptine d'adultes.

Tout est sans dessus dessous, les larmes remplacent le sourire euphorique, le lâcher prise s'est mûré derrière l'abandon du moment présent.

 

La chanteuse entame son solo, alors qu'était prévu un duo éphémère mais en harmonie.

Les voix des choristes se font adagio, et le ténor se change en alto !

Ce tintamarre à cause d'une mauvaise note, ou d'un oubli important...Un seul hic et c'est tout une représentation qui manque d'interprétation.

Mes mains virevoltent dans les airs pour donner le tempo, mais je ne trouve plus l'inspiration.

 

Il va falloir que je me rassois devant ma feuille blanche, la portée nue de mes notes non tracées. Le vide se fait, silence !

Je commence par la clé de sol, dont ses arrondies me donne le tournis.

Touche blanche pour donner le LA...mes doigts pianotent.

Le tam tam de mon tambour cardiaque en écho, mon corps se laisse bercer par ce nouvel air qui s'élève ...

Mes lèvres s'entrouvent pour fredonner des paroles qui me viennent spontanément.

Je prends mon stylo et je crée ce nouvel opus, qui ne sera sûrement pas un hit, mais qui écrira une page sur  ma mélodie du bonheur.

Celle que je recherche parmi ces tubes tombés dans l'oubli, parmi ces chants devenus has been, parmi ces rimes endiablés qui ont un jour fait danser, mais qu'aujourd'hui ne restent que des souvenirs !

 

J'étais dans les backstages... aujourd'hui, je monte sur scène, devant le micro, une voix s'élève, l'orchestre dans son costume en noir et blanc, joue les notes de ma musique imaginaire mais ô combien réelle ! 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article