Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

seconde jeunesse

par Sylvia

05/05 date de naissance....5 chiffre de re naissance ?!

05/05 date de naissance....5 chiffre de re naissance ?!

Scène 2 acte 4 !

Jour d'improvisation, rien n'a été préparé :

Après lecture du scénario, elle a besoin de concentration pour se recentrer sur son rôle, sur son personnage pour l'incarner sans fausse note !

Tout est en place sur le plateau. Le décor est planté, les acteurs et les figurants en place, la caméra va tourner : clap !

 

La vie ne se passe pas comme dans un film, où si la prise est mauvaise, on coupe et on retourne une nouvelle scène !

Nous devons la traverser, sans pouvoir crier "Coupé", et faire des arrêts sur image, repoudrer le héros et repartir à zéro.

Bien sûr, nous sommes maître de notre destin, mais bien des éléments s'en mêlent et alors nous pouvons être déroutés de notre chemin de vie.

Nous pouvons essayer d'effacer nos petites erreurs, mais jamais réparer les morceaux brisés de nos existences ; juste avancer en prenant des sentiers de traverse, et cicatriser les plaies.

...

Elles étaient toutes 2 bien différentes mais avec des destinées croisées .

De par l'âge, 10 ans les séparaient.

De par leur physique aussi contraire que le jour et la nuit.

De par leur personnalité, de la génération dont elles provenaient, leurs racines familiales mais avec des similitudes caractérielles, comme la sociabilité, la sensibilité, la générosité, la gaieté apparente.

Mais surtout, ce qu'elles traversaient actuellement, depuis quelques mois, en parallèle comme un écho au vécu de chacune.

Leur vie de couple volée en éclat de par la trahison, leur rôle de maman, de 2 petits êtres innocents l'une et l'autre, leur envie de liberté retrouvée, de vivre pleinement les choses en s'amusant, rire et s'autorisant ce qui depuis une décennie leur faisait défaut.

La volonté de réussir dans tous les domaines pour montrer leur force, leur motivation, leur courage, et ce besoin d'aimer et d'être aimée, comme des écorchées vives ne pouvant plus donner ni confiance ni leur coeur blessé.

 

Un soir de pluie, une nuit d'automne, une rencontre de hasard, une part d'insistance et voilà qu'elles vont partager des moments de plénitudes joyeuses, au rythme de sons et de musiques entraînants.

Elles se connaissent depuis quelques temps maintenant, elles savent plus ou moins ce que chacune traverse, mais ce jour là, elles laisseront derrière elles les douleurs, les chagrins, le négatif pour profiter à fond de cet instant.

Apprêtées de mille étincelles, les yeux pétillants, le sourire aux lèvres, elles entrent en scène.

Nul ne sait ce que réserve vraiment le scénario, car c'est ici qu'arrive l'improvisation.

Aucune ligne écrite sur les pages pour apprendre des textes et savoir ce qu'il adviendra. Seul le lâcher prise et le courant électrique du thème abordé entreront en action.

 

Mouvements des mains, des jambes, des hanches.

Les platines du DJ jouent des airs mixés, les stromboscopes déchirent la salle, des hommes, des femmes, cocktail en main, c'est parti pour La soirée.

Le but du jeu est clarifié mais qui le jouera dans les règles.

Coudes à coudes, les gens se bousculent, se font face, les corps se déchaînent, se déhanchent en rythme.

Des pas de danse, d'autres plus rock, des pas de côtés, des pauses et gestes suggestifs, des corps à corps renversants ou en solo.

Des regards échangés, qui en disent long sur l'envie ou l'interdit.

Des sourires, des moues qui expriment la joie, l'amusement, le désir de poursuivre jusqu'au petit matin.

Des chiffres nous identifient, seront nous des numéros gagnants ?

 

Il est l'heure de rentrer, tout à une fin.

Elles sont heureuses, elles sont bien.

Elles ont découvert ce qu'était de vivre pleinement le moment, d'être à nouveau des femmes désireuses et désirées.

Le 5, le 7 et des 06.....

En quête de poursuites ou non, ça c'est elles qui choisiront et sauront !

En attendant, ce qui est sûr, c'est qu'elles veulent recommencer.

L'alchimie est passée, malgré les différences car elles ont compris que peu importe qui nous sommes, nous avons tous besoin d'être et d'exister, et ce soir, elles n'avaient pas l'utilité de jouer un rôle. Elles étaient seulement elles, et c'est ce qui a plu, ce qui a libéré l'adrénaline pour réaliser qu'elles y avaient enfin droit, après toutes ces années de frustrations, à être quelqu'un d'autre par "amour" des autres, pour plaire.

La vérité est ailleurs, car l'amour commence par soi-même et elles aiment se sentir ainsi !

 

Alors qu'elle sera la suite ? Nul ne le sait, même pas elles !

En attendant, ce qu'elles savent, c'est qu'elles vont recommencer, et pas plus tard que ce soir !et toutes les fois où elles en auront l'occasion, car c'est tellement bon de vivre une seconde jeunesse, quelque soit notre âge !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article