Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un air de musique

par Sylvia

Un air de musique

Chacun son addiction, plus ou moins nocive, pour se sentir bien, pour s'aérer l'esprit, pour se libérer, pour déstresser, ou simplement s'amuser ! Une déconnexion du présent, un oubli passager du passé, un stand by pour l'avenir !

Récemment, j'ai découvert ce qui pouvait me mettre en transe, me donner une énergie décuplée, me rendre euphorique et totalement me faire me dépasser ! Je suis une autre, ou tout simplement la vraie moi !

Bien sûr j'ai toujours mon vice gourmand, mon désir ardent sensuel pour me permettre d'assouvir un besoin immédiat, ou une envie irrépressible, ou bien encore pour découvrir des voluptés trop longtemps refoulées.

Mais depuis toujours, je vacille entre 2 attentes sensorielles, auditives...J'oscille entre le silence, où même un murmure est une offense à mon bien être, et entre le son musical, agréable, variant selon le style écouté.

Seule, ou en compagnie, je mets la musique, je passe mes cd, je zappe sur la chaîne adéquate, ou je sors dans notre pub préféré pour danser, pour me déhancher, pour chanter à tue tête, pour m'époumoner en duo, trio ou en groupe !

 

Dans ma "nouvelle" vie, dans mes nouveaux contacts, j'ai rencontré des personnes sur la même longueur d'onde que moi, le même tripe, la même douce folie, qui aussi, pour se vider l'esprit, se dopent à la musique !

Nous pouvons improviser des soirées, ou les préparer, et nous savons que nous allons irrémédiablement allumer la hifi, chercher des tubes connus, entraînants, pour nous lâcher, et nous éclater.

Nous avons les mêmes délires, et ils nous arrivent aussi, dans les moments plus nostalgiques, plus posés, de savourer des titres plus romantiques,mélancoliques.....ou d'apprécier juste de discuter ensemble, de partager et échanger, et alors seul la mélodie de nos voix bercent nos moments ensemble.

 

Alors certes, chacun à son  style musical favori, son groupe ou chanteur préféré, son rythme où il se sent plus de bouger. 

Mais ce qu'il y a de bien avec la musique, avec le fun, c'est de pouvoir se "mélanger" sur la piste, nous former autour d'un pas de danse, lever nos bras en l'air, sauter et nous trémousser, sans regard critique envers les autres, tout simplement apprécier cet instant de convivialité, de torpeur joyeuse.

Chez moi, pas une journée ne passe sans que des airs variés soient joués.

Ce qui me ravit, c'est que moi , artiste refoulée, qui n'a jamais pu, jamais osé me lancer dans cet exercice, j'ai engendré une petite star, avec une voix de cristal, avec des mains de pianiste, une oreille assidue !

Que j'en suis fière !...Et peut être son rêve se réalisera t il, ou peut être changera t 'elle de voie, mais toujours est il que la musique nous habitera toujours.

Peut être ces chants murmurés pendant que je les portais en moi, peut être d'avoir entendu toute ma jeunesse ma propre mère avouer qu'elle aurait voulu être musicienne, peut être tout simplement un moyen de se réfugier dans un monde où la violence ne pouvait pas traverser ces murs d'enceinte !

 

Quoiqu'il en soit, à l'instant T, après avoir écouté les derniers hits, j'ai mis la tv en muet pour me concentrer sur ce texte qui me vient doucement, simplement, instantanément....

Et je songe à elle, à lui, à eux, qui comme moi, sont peut être à l'heure actuelle, en train de mettre en boucle leur chanson du moment, ou qui se préparent à partir dans leur paradis éphémère musical, en se lançant dans l'aventure déconnectée que nous procurent les décibels, les sons sortis de leur baffes.

Sur certains titres, nous revivrons ces moments, ces souvenirs que nous rappellent les paroles, nous nous remémoront nos joies, nos peines, nos angoisses, nos délires, toutes ces sensations que nous procurent la vie et qui se rappellent à nous en entendant ces airs musicaux.

 

Mon addiction du moment : la musique !

Ce texte est une dédicace à mes amis, à ceux qui sont comme moi, à ceux qui savent de quoi je parle !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article