Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Juste envie...d"écrire

par Sylvia

Juste envie...d"écrire

Envie d'écrire. Un sujet en particulier ? Non ! mes pensées sont les mêmes, ma vie se déroule à son rythme. Des chemins de traverses, aux sentiers caillouteux, en passant par les grandes avenues. Des rencontres, des retrouvailles, des questions, des insouciances.

Une paix retrouvée, des entrailles qui vous tiraillent, un répit, un duel, l'avenir et le présent pour effacer le passé. 

!ici, là, nul part et ailleurs, je n'ai ni le besoin, ni les moyens même si l'envie m'inonde d'aller là bas, au loin. Fuir, ou juste échapper à ses lambeaux glacials, à ses lymphes de feu, qui sont mon linceul d'existence qui m'accompagneront jusqu'ici bas, dans les ténèbres, là où mes cendres seront versées.

 

Ecrire, pas pour exprimer ma colère, ni ma peine, ni mes doutes, ni ma joie, ni mon euphorie. 

Ecrire, pour mettre les mots qui se percutent dans mon cerveau, qui ont le désir de s'étaler sur mon clavier, sur la toile, pour se libérer de ces phrases que je ne prononce pas.

Se taire, mais avoir envie de parler, mais ne pas savoir quand ce sera à bon escient, si la situation le permet ou si cela est bien utile.

Aucun événement plus extraordinaire n'est arrivé, même si tout peut être soumis à être raconté, plus ou moins "anectodiquement" ou si la peine en vaut le coup qu'on s'en souvienne, 

 

Bien sûr que de voir la tristesse occasionnée par le chantage affectif, par la manipulation mentale sur son enfant me fait bondir d'effroi, de haine. Bien sûr, de ne pouvoir interdire cette méchanceté gratuite, et pouvoir la contrer aussi facilement, me fait trembler de colère, me donne envie de sortir encore plus les griffes. Bien sûr que de n'avoir pas de nouvelles de certains, d'ignorer le pourquoi du comment, de m'interroger, d'hésiter dans mes choix à cause de certains réactions non réactives, me fait douter, appréhender un futur quelconque auquel je n'aspire pas. 

Oui tout cela est propice à écrire, écrire, et encore écrire, mais c'est aussi me répéter, sériner des passages qui reviennent en boucle dans ma vie.

Alors, il n'y a pas de sujet particulier aujourd'hui, juste une envie d'écrire.

 

C'est un besoin impétueux. Combien de fois ouvre je mon ordinateur, je clique sur la page de mon blog, je ressens le besoin d'écrire, mais je ne sais qu'y mettre? Je crains de lasser en abordant les mêmes thèmes, même si je suis incertaine du nombre de personnes qui me lisent, si c'est pour mes articles, si c'est pour mes images, pour moi, mon intérêt, ou simplement parce qu'un mot clé sur google a fait tomber celui d'en face sur "mes pensées pour panser".

Ce besoin, cette satisfaction d'éditer une publication, me fait du bien, me permet de me libérer, comme une charge qu'on déleste, comme ces kilos que je devraient perdre, mais plus facile à éliminer, parce que cela vient de ma pensée, de mes non dits, de ces mots tus, du trop plein de réflexions.

 

Alors, ce soir j'écris, oui ce soir j'écris pur moi, pour mon bien être, pour moi seule, sans avoir un titre qui définira ce que je vous raconte ici. Une illustration qui laisse la part à l'imaginaire, à la surprise que ce qu'on découvrira ici, parmi ces phrases, ces mots. Juste une lecture pour l'âme.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article