Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un enfant à tout prix ?

par Sylvia

Un enfant à tout prix ?

Il y a une époque, j'aurai tout donné pour avoir un enfant ! J'aurai tout essayé, je me serai jetée au cou du 1er venu pour réaliser mon voeu le plus cher. C'était mon seul objectif, mon seul but pour me projeter dans le futur, ma soif de vivre.

J'avais même imaginé faire "un bébé toute seule", trouver un géniteur, tomber enceinte, et élever cet enfant seule.

Je ne réfléchissais pas aux besoins qu'il devrait avoir, de ce que cela pouvait demander comme temps, comme énergie, comme ressources, comme amour. Je ne pensais qu'à combler mon manque à moi, mon envie, mon désir. Egoïsme pur !

 

Depuis, j'ai réalisé par 2 fois ce Bonheur...il aurait pu y avoir une 3ème, regret.....

Et j'ai pu constaté ce que cela réservait comme positif comme négatif. 

Fini les nuits entières, les grâces mat', les journées sans penser, les jours à ne rien faire, l'égoïsme ! 

Mais à contrario, bonjour à l'Amour constant, le vrai, le seul, le pur, les câlins, les bisous, la tendresse, les soucis, les tracas, l'envie de se prouver qu'on est capable, que l'on est une bonne mère, que leur éducation est bonne, que l'on a réussi la plus belle des choses au Monde.

J'ai encore ce rêve d'en avoir un autre, de fonder une famille, de recomposer avec un autre ce qui est la base de la Vie pour moi. Bien sûr, ce n'est plus comme avant mon leitmotiv.

Aujourd'hui, ce qui m'importe le plus, c'est qu'elles soient heureuses, que leur bien être soit au devant de tout, qu'elles réalisent à leur tour leurs rêves, leur ambition, leurs objectifs.

Tant de choses déjà traversées à l'aube de leur existence, tant de choses vues, entendues, subies...et loin d'être finies.

Déjà, elles sont au milieu du combat, devant échapper aux missiles comme elles le peuvent.

Je me fais bouclier tant que je le peux, je les protège de tout mon corps, de toute ma force, de tout mon coeur, de toute mon âme.

Mais à chaque fois qu'un projectile les atteint, je soigne, je panse les plaies, afin que rien ne s'infecte, que cela ne devienne une plaie béante.

Je rassure, je complimente, je signe ma fierté de ce qu'elles sont, de leur beauté de l'âme, de leur force et courage, de leur intelligence.

Alors, ensemble, serrées l'une contre l'autre, nous proclamons haut et fort notre Amour que l'on se porte, notre joie d'être là, et nous projetons tout cela pour un avenir plus radieux, plus beau encore.

 

Quand j'entends ce que des enfants vivent, subissent au quotidien, des choses effroyables, pitoyables, assassines, je suis meurtrie.

Rien que de savoir mes filles mal, tristes, de repenser à ce qu'elles ont déjà vécu, qui est moindre, mais quand même qui restera marqué, ça me blesse au plus profond.

Oui, elles ont eu la chance, comme d'autres de vivre avec leurs 2 parents. Oui, elles ont eu de l'amour, de l'attention.

Mais à un moment, ceci a cessé, c'est cassé. Car c'était un mal amour, sinon on n'en serait pas là.

Tout comme moi je l'ai vécu enfant, comme d'autres le vivent encore.

Ce n'est pas parce que nous sommes sous le même toit, ce n'est pas parce qu'on fait la famille idéale, parfaite sur les clichés que cela est la vérité.

Des images truquées, du plagia de ce que les autres attendent, de ce qu'on doit montrer à la société.

Tout était faux ! Du mensonge, de l'hypocrisie, de la pacotille.

On ne peut rattraper le temps passé, le manque, le mauvais...on peut juste tout faire pour tourner la page, pour effacer de notre mémoire ce maudit.....même si le présent est encore difficile.

Mon Amour inconditionnel pour elles demeurera jusqu'à ce que mes cendres soient éparpillées dans des litres d'eau.

Elles le savent et je leur prouverai jusqu'à la fin, quoique je dois faire, je dois dire, je dois me saigner. 

 

Alors, quand j'entends qu'on propose des deals, comme de la marchandise à échanger, de la monnaie à faire, du profit à en retirer à faire un enfant, sans sentiment vraiment, juste parce cela est le moment, parce qu'on "prend son pied" ensemble, parce que c'est un projet de part et d'autre mais pas forcément commun mais après tout ça tombe bien.

On s'échangera l'enfant, comme une garde alternée, mais en restant "mariés", voir si un jour la compatibilité se fera, parce que l'enfant a besoin d'un père et d'une mère ( à ce jour, j'en doute fortement croyez en mon expérience, puisque l'enfant a juste besoin d'être bien) ! Outrée !

Oui cela pourrait se faire dans d'autres conditions, sous un autre contexte, un enfant doit être désiré, le père et la mère doivent au départ être compatibles, s'aimer d'Amour sincère. 

Un enfant est le fruit d'une combinaison qui est sensée perdurer dans le temps, pour toujours, même si à notre époque c'est de plus en plus rare.

Et quand on connait mon histoire, on ne peut venir me raconter ces balivernes.

Que ce soit un couple qui se sépare en bon terme, ou un couple qui vit à distance pour raisons professionnelles, oui cela peut fonctionner ! Mais il faut penser avant tout à ce que désirerait cet enfant, à ces besoins, à ces ressentis, ne pas l'oublier dans nos choix, ne pas être égocentrique !

 

J'ai plein d'Amour à donner, j'ai encore cette envie d'enfanter, je veux donner un frère, une soeur à mes filles, mais ce ne sera pas sans que je pense avant tout à son avenir, à leur avenir, à ce que je pourrai lui offrir, lui apporter, et ce que son père pourra donner en retour aussi.

Un enfant, pas à tout prix, mais "atout" coeur !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article