Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

sujets philosophiques

par Sylvia

sujets philosophiques

Non, je ne vais pas véritablement philosopher, je l'ai déjà dit auparavant, je n'aime pas cette discipline.

Je vais juste aborder les sujets de cette année, comme une question pertinente, comme il m'arrive trop souvent de m'en poser.

Les correcteurs n'aimeraient certainement pas mes dissertations, donc je n'écrirais pas de longs arguments, juste coucher ici mes pensées et idées.

 

*Suffit-il d'observer pour connaître ?

Dans mon métier, pour pouvoir aider, et accompagner nos résidents, la 1ère action est d'observer afin d'analyser les besoins, les ressentis, les capacités de nos "patients".

Je suis quelqu'un qui observe naturellement beaucoup, qui interprète, qui se base sur sa 1ère impression....Il arrive que dès le 1er contact, je sache deviner comment est la personne, parfois il me faut plus de temps afin de déceler le véritable moi de l'autre. 

Et je le fais d'autant plus que j'ai fais une très grave erreur de jugement , que je me suis bien faite manipuler, et c'est là que c'est le plus difficile, c'est face à des gens qui sont pervers, qui ont l'art et la manière de savoir contourner, pour vous tromper.

Alors, un simple regard ne suffit pas, un échange standard non plus, il faut beaucoup plus d'échanges, de partage, et surtout une observation constante, et assidue, une analyse fine pour connaître véritablement les choses, les gens.

 

*Tout ce que j'ai le droit de faire est il juste ?

Déjà la question est où commencent et où se finissent nos droits ?

Si on s'en réfère aux lois, c'est différent de ce que l'on se permet de faire vraiment.

Certains se croient au dessus de tout, d'autres ont trop peur d'oser.

L'injustice est omniprésente dans notre monde, dans notre pays.

Et selon les individus, je pense qu'on nous n'avons pas la même façon de penser, d'agir.

Alors la devise est "libres et égaux en droits...."moui, certains s'en sortent mieux que d'autres !

Les peines affligées sont différents pour les mêmes délits, crimes, selon les inculpés.

Devant la misère humaine, nous sommes loin d'être égaux.

Donc, être juste n'est déjà pas dans le langage courant du monde judiciaire, enfin pour moi. La défense et le verdict diffèrent trop.

J'ai le droit de vivre, je devrai avoir le droit de mourir, alors quand ce sont les dictâtes qui régissent nos existences, quels droits sont ils justes ?

 

*La raison peut-elle rendre raison de tout ?

Ouh là....!!! la raison, qu'est elle ?

C'est ardu cela ! Déjà, je fonctionne moi même à l'instinct au prime abord.

Puis la raison s'en mêle, et enfin le coeur, mais le plus tard possible.

Alors, si je combine les 3, je ne dirai pas que la raison est plus importante, donc par conséquence, elle ne peut avoir raison de tout.

Il suffit de voir dans les sentiments amoureux ! Vaste sujet bien complexe !!

La raison voudrait que, mais le coeur décide autrement....Si les sentiments sont plus forts, bien sûr que cela est dangereux, mais la vie est un danger perpétuel, si on n'ose pas on gagne rien !

Avoir raison ne signifie pas non plus que dans ce cas on ne peut entendre les idées, les remarques des autres....

De ce fait, j'en arrive au 2ème sujet qui était : Y a t-il un mauvais usage de la raison ?

Ben comme pour les droits, il y en a qui vont abuser d'avoir eu raison, ils vont vouloir dominer, prétendre à plus, se sentir supérieur.

Et alors, vouloir écraser, exiger, imposer leur choix. Mais cela aura sûrement des répercussions si finalement, chacun vont suivre cet avis raisonnable, mais qui n'est pas forcément celui que l'on souhaite.

Bien sûr, la raison est bénéfique, mais elle ne peut être toujours être juste pour tous, d'où un mauvais usage peut en être fait.

 

*Pour trouver le bonheur, faut il le rechercher ?

Comme on dit , ce n'est pas en ne faisant rien qu'on arrive à atteindre ses buts, qu'on réussit sa vie.

Chacun cherche midi à sa porte, chacun voit ce qui le rend heureux.

L'argent, l'amour, un boulot, une maison, une famille, les voyages....c'est tellement vaste le bonheur !

Un petit rien pour vous rendre gai, joyeux, comme un grain de sable peut enrayer la roue du bonheur et noircie votre journée, votre semaine, votre année, votre vie !

La mentalité, le caractère, la force de chacun y contribue aussi beaucoup.

Si nous sommes du genre à lâcher prise très vite, bien sûr qu'on risque de rater le bonheur.

Mais à trop vouloir le chercher, on risque aussi par se perdre en route!

Quelles références peuvent être les nôtres, celles de nos parents, de notre conjoint, de nos amis ?

Nul n'est pareil, nul n'est égal, à la souffrance, à la plénitude, aux sourires.

Alors, faut il véritablement chercher à être heureux ? Bien évidemment c'est l'état de grâce dans lequel tout le monde voudrait être je suppose. 

Mais si on se complait dans le peu que l'on a et que cela nous suffit pour être bien, inutile d'en chercher plus....mais en même temps si on n'a pas essayé comment savoir que nous seront pas mieux avec ceci ou cela ?

Je pense que le Bonheur est à portée de main de chacun, il suffit d'ouvrir les yeux, de profiter de chaque moment de plaisir, de se donner la peine de réussir là où on a visé des objectifs, mais si se prélasser dans l'herbe verte est synonyme de bonheur, alors il n'y a rien à chercher de plus.

 

Je n'ai pas abordé tous les sujets car si j'aborde l'art, je ne vais pas m'en sortir, car qui me dira que tel Picasso ou Monet est beau ?!

La culture, les droits, les intérêts....tout cela dépend de soi, dépend de ce qu'on en attend.

Je ne sais si j'aurai pu rédiger 2 pages sur chaque sujet, me connaissant , oui sûrement, mais argument, contre argumenter, cela c'est derrière moi.

J'ai abordé ces thèmes car ils font partis aussi de ce que j'exprime beaucoup ici, en parlant de moi, d'elles, de lui, d'eux...de ma vie, de la leur.

Maintenant, c'est ma façon de pensée, je suis moi, vous êtes vous, si vous voulez dissertez, à vos crayons/clavier !

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article