Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dans mes pensées...

par Sylvia

Dans mes pensées...

Comme dans un flou artistique, comme dans les profondeurs d'un océan, je me noie parmi ce flux de pensées contradictoires qui me hantent depuis des jours.

Blues d'un jour, ivresse d'un soir, hardiesse de coeur, brume dans ma tête.

Je ne sais qui je dois écouter, quel avenir imaginer, de quoi sera fait demain.

Ma raison, mon instinct, les élans du coeur se sont emmêlés comme cela n'était arrivé depuis for longtemps.

Se joignent à cela, les tracas du passé présent, qui auront un impact futur à double tranchant.

En attente de réponses, de résultats, de changements, il y a tellement d'importances en jeu dans ce qui va se dérouler dans les prochaines semaines.

Et ce manque en moi, seule, face au silence, à l'absence, à l'ennui, je me retrouve à ressentir ce manque qui n'existait pas tant que je les avais auprès de moi, et en y réfléchissant bien, ce n'était pas un leurre que lui puisse avoir aussi une place dans ce manque.

Mais aujourd'hui, un autre se rajoute à cet espace vide qui s'est installé dans ma vie.

A peine 48h, mais je sens déjà la distance, l'éloignement, même si le contact est beaucoup plus constant, il a suffit d'un signe pour que la 1ère place sur le podium soit chamboulée.

 

Non, il faut que rien ne vienne obstruer ma vision, qu'aucun obstacle ne vienne bloquer le passage à une autre voie qui me semble destinée.

Pourquoi s'engluer dans une relation qui n'amène que doutes, que désarroi, qu'interrogations, alors que celle qui se noue, apporte bien être, douceur, et fluidité.

Je dois bien rassembler le fil de mes idées, peser le pour et le contre, que je vois la réalité d'aujourd'hui et de demain.

M'imaginer jadis et à l'avenir, et savoir ce que je veux, ce que je ne désire plus, ce qui est le mieux.

Quant à toutes ces démarches, il faut se dire que cela résultera sur du positif, il ne peut en être autrement, ce serait vraiment intolérable, inacceptable, impossible.

Oui, ce repos n'en est pas un, des heures d'insomnie, des heures de questionnements, des va et viens, des demandes spécifiques, du soutien, des écoutes, des aides.

La solidarité, l'envie que tout cesse, que plus rien ne vienne entravait le bonheur tant mérité.

 

Même dans ses bras, je suis à 500 à l'heure dans le tourment de mes pensées.

Je me sens pourtant si bien, mais je m'interroge, et mes doutes se mettent en pôle position, car je n'ai plus aucune confiance en la vie.

C'est dingue comme une personne peut peser sur votre devenir, tellement elle vous a blessé, elle vous a écrasé, elle vous a démontré que le genre humain peut être aussi démoniaque que le diable lui même !

Comme dit Soprano " j (*le diable)'ai tout perdu depuis que les hommes font pire que moi ".

Je l'ai rencontré dans cet être infâme qui a décidé de mener un combat acharné contre celle qui lui a donné des enfants, juste par vengeance de perdre son jouet !

Alors, certes, je me suis relevée des pires épreuves, mais il n'a pas fini, il a d'autres cartes, et il les abat une à une, je n'ai pas encore été battue, pour l'instant c'est une bataille où les cartes n'ont pas été toutes retournées.

Alors, forcément, le peu de douceur, de oisiveté que je m'octroie, je le met entre parenthèse, me donnant à réfléchir, à craindre, à imaginer que cela est irréel, que finalement ça se terminera parce que derrière il y a secret, mensonge, illusion.

Et c'est ainsi quelque soit la nature de la relation, et c'est fatigant. Je suis lasse de ne pouvoir me lâcher, ne pas pouvoir quitter mon armure, ma tour de contrôle pour me laisser aller à la joie d'être, de savourer ces moments d'amour volé.

 

Dans mes pensées, mille questions, une centaine de réponses, une dizaine de certitude, et un million de doutes.

Je veux un futur serein, alors quand je laisserai mon coeur être en amour, mon choix devra être celui qui m'apporte zénitude, plénitude, sensibilité et avenir sûr, donc si je compartimente bien mes pensées, il n'y a pas de doute sur l'aptitude de cette nouvelle rencontre à être l'élu.

Pour qu'enfin je respire et qu'elles soient heureuses, que nous soyons délivrées, je dois espérer que toutes ces entreprises judiciaires et administratives seront le commencement d'un renouveau plus calme, moins stressant, et que même s'il y a des déroutes, l'avenir sera meilleur pour nous 3.

Dans les abîmes de mes pensées brumeuses, je dois démêler un à un les fils de chaque souci, et les relier quand tout sera résolu, afin d'en faire une bobine de bons sentiments, de bonheur, de réussite.

Comme une toile d'artiste, blanche, sur laquelle une mer tranquille, une plage dorée, un lever de soleil seront peints...comme un jour nouveau ....

Dans mes pensées........

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article