Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

rencontre du 3ème type

par Sylvia

rencontre du 3ème type

Après les vacances, ou avant, non plutôt après, quand je serai seule, quand je serai libre, ce soir là, je prendrai la décision, les décisions.

J'hésite, je ne sais si ma liberté est totale, mais en même temps 48h se sont passées.

Rien ne changera, j'ai beau à chaque fois craquer, espérer, rien n'y fait, et le pire c'est que c'est sur moi que les reproches tombent.

Non aller, je me lance, on se lance. 

On le fait à deux, c'est mieux, on pourra comparer dans notre différence, mais dans nos similitudes aussi.

Un, Deux, trois, let's go ! 

Je défile, une, deux, trois, quatre...un nombre x, puis je like une, deux, trois, un nombre quelconque......et oh ça y est, un, deux trois ....quels smatchs !

Je commence ou tu commence ? Non pas moi, j'attends de voir, je suis pas pressée, je suis curieuse, je vais rentrer, me coucher, et ....coucou toi !

 

Pourquoi n'es tu pas ainsi ? Pourquoi ne sais tu pas me réconforter, me soutenir, être présent même si la distance nous sépare ?

Pourquoi vouloir jouer un rôle, ou est ce vraiment ta personnalité ?

Pourquoi me demander d'accepter, d'attendre, de te laisser aimer ainsi ?

Pourquoi n'entends tu pas mes émotions, mes sentiments, mes ressentis, mes envies ? 

Est ce si difficile de me satisfaire avec des mots ?

Alors tant pis, je te l'avais dis, tu me perds.....je ne peux attendre indéfiniment une chose qui ne viendra peut être jamais, ou pas en l'état que je le souhaite.

Je sais que je perds aussi, mais je sais que je trouverai autre chose, autrement, différent.

C'est à porter de main, à porter d'un clic....Tant pis, une page se tourne, il le faut pour trouver le vrai bonheur, alors j'y retourne, je suis sûre que derrière l'un de ces messages, se trouve ce que je cherche....j'ai attendu un signe, il n'est pas venu, salut !

 

Me voilà, j'y suis, commence alors pour nous une discussion, des échanges.

On change de statut, on passe ailleurs, mais je reste encore un peu en connexion là bas, sait on jamais.

Et ça continue, quatre, cinq, six....

Mais je ne m'aventure pas au delà du 3ème étage pour le moment, je me suis arrêtée sur le palier, je souffle un peu, je suis comme grisée, ou c'est la fatigue des derniers jours, le stress, la colère en moi, l'angoisse, ou la solitude.

Enfin, comme d'habitude mille questions, mille émotions, alors je me pose, et je rentre en relation avec cette nouvelle rencontre, c'est sympa de papoter un peu, d'apprendre à se connaitre.

 

La nuit s'achève, la nuit fut courte, il faut que je me lève, j'ai des rendez vous.

Je vaque à mes occupations, un, deux, quatre....mince il manque un chiffre.....ah rectificatif, il est là, il répond présent, enfin non, je réponds présente !!!

Sommes nous d'accord que le virtuel ne peut durer qu'un temps ?

Mon clavier est un prolongement de moi quand j'écris, quand je veux transmettre, quand je veux partager, mais il ne fait partie de ma vie réelle que durant un temps, il ne faut pas qu'il prenne trop d'importance, trop d'espace, même si ma connexion aux réseaux sociaux est parfois abusée.

 

Demain, ok, demain....j'irai me promener, j'irai me balader.....dans des sentiers qui m'étaient inconnus, mais non loin de la civilisation, pas dans des bois, mais le long de la berge, près du parc.

Tiens, il est là, il est venu.....rencontre du 3ème type !

ça passe ou ça casse ? ça passe....marchons un peu !

Rencontre du voisinage, je ne suis pas seule, même le chien y est, pas de tranquillité aucune, c'est peut être mieux.

Rencontre d'un 3ème genre, agréable, charmant, ça me fait sourire, ça me fait rire, ça me change.

J'ai soif, un bon thé glacé....oh les nuages froncent, le ciel devient menaçant, un ptit tour encore, et on rentre.

 

Une journée qui s'achève, paisiblement, une invitation amicale, mangeons en famille.

Je te raconte mon bel après midi, un message, je suis fâchée, il n'a toujours rien compris ! Il ne changera pas, alors pas de remord !

Oh, un autre message, je retrouve le sourire en découvrant ce qui est écrit.

Il faut que j'aille me coucher, demain une journée encore chargée, encore des rendez vous, peu plaisants ceux là, mais qui enfin feront bouger les choses, un courrier, une avancée.

Discutons un peu et prévoyons la nouvelle rencontre du 3ème type.....ce sera pour demain, ce sera pour une autre fois, ce n'est qu'un début.

Mon regard fixé sur celui ci, plongé dans l'infini de l'espoir, peut être un présent furtif, peut être un futur à devenir.

Je suis bien, je me laisse languir par la tiédeur de ce jour, le soir tombe, la pluie a pris place dans le ciel du Nord.

Il faut partir, quelques messages envoyés, un, deux, quatre, cinq, six.....

ahhh le voilà le 3ème !

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article