Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

au milieu de la foule

par Sylvia

au milieu de la foule

Je ne suis pas seule, mais ce que je ressens est comme la solitude.

Je ne suis pas malade, mais j'ai la migraine, j'ai froid, je suis fatiguée.

Je ne suis pas triste, mais je pleure, mes larmes coulent comme ça, sans explication.

Je ressens le manque, alors que l'on me donne de la tendresse.

J'ai le trac, alors que c'est ce que je souhaite depuis longtemps.

J'ai envie de m'évader, et en même temps, je ne désire pas bouger de mes 4 murs.

Je suis indécise alors que mes décisions sont prises.

Je ressens l'absence, mais ne désire pas la présence.

Je frisonne alors que je suis couverte.

Je suis mal, alors que je ne devrai l'être.

Au milieu de la foule, je veux me fondre, disparaître, regarder tous ces visages inconnus, qui me permettent de passer inaperçue tout en n'étant pas vraiment seule.

 

Je redeviens la petite fille ayant besoin d'être consolée, cette ado rebelle mais qui a soif de reconnaissance, cette femme- enfant qui veut être aimée, la maman qui berce, l'amante enfiévrée, la femme libre et indépendante.

Je suis déterminée, je suis confiante, je suis sûre de ce que je veux, de ce que je fais.

Mais je suis aussi perdue, dans mes pensées, dans mes réflexions, dans mes projets.

Je suis prête à me tromper, à faire des erreurs et devoir les réparer, devoir panser encore mon coeur, de cicatriser des plaies qui s'ouvriront à nouveau. Je suis prête à dépenser ce que je n'ai pas pour réussir, pour éviter l'échec cuisant, de ce nouveau chapitre qui va bientôt s'écrire.

Je suis sûre que tout changera mais je doute de comment.

 

Mes 2 personnalités se font face au milieu de cette foule de gens pressés, de gens si différents, des milles visage venant des 4 coins du monde.

Mon reflet dans la vitrine me renvoie la femme forte et fragile à la fois, courageuse et faible, un sourire aux lèvres mais les larmes au coin des yeux.

 

Mes larmes se tarissent comme elles sont venues, sans explication. J'ai toujours froid. Le ciel est gris mais un rayon de soleil me réchauffe.

Mon esprit est épuisé, mais mon corps se mouve en cadence.

Mes choix sont faits, je ne reviendrai pas dessus. Je vais galérer, je vais peut être m'en mordre les doigts, mais j'irai jusqu'au bout de mes envies. 

J'affronterai encore le mal, même s'il remporte le prochain duel, je ferai avec, mais je ne baisserai pas ma garde, et je brandirai mon bouclier.

 

Je suis là, seule, la foule s'est dissipée, un regard, au loin me dévisage, je vais dans sa direction. Il parle anglais, je répondrai comme je peux, nous feront un bout de route ensemble mais nos chemins se sépareront au bout du chemin.....

Au milieu de la foule, j'ai retrouvé le vrai moi....ressource.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article