Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

pluie d'été

par Sylvia

pluie d'été

Un ciel gris, maussade, pluvieux alors que nous sommes mi août ! c'est désespérant ! et ce mois d'été fut ainsi quasi tout le temps, déprimant !!

Surtout quand on compte les jours pour profiter de faire mille choses, d'être ensemble, et en même temps voir les autres, découvrir, bouger, et savoir apprécier les temps calmes.

Demain déjà tout s'arrêtera, demain elles partiront 3 semaines, et déjà mon coeur se met en peine.

Et alors qu'il pleut dehors, en moi, ce sont des larmes de tristesse et de colère qui se déversent.

 

Heureusement, je serai occupée, je serai dans les cartons, je commencerai à ranger mon passé voire à le jeter, pour cette nouvelle page qui va se tourner, avec un nouveau toit, avec une autre gestion, avec un renouveau.

Et je m'apprête à subir les affres de mes demandes, qu'elles soient acceptées ou refusées.

Je vais m'attirer encore plus de foudres. Il faudra que je pare les flammes, que je m'arme de mon bouclier.

Et arrivera septembre, et d'autres décision d'élan du coeur.

Encore indécise, en même temps sachant ce que je ne veux pas mais sans statuer sur comment le dire, le faire.

Et ne sachant ce que je veux admettre, ce que je peux tolérer, ce que je suis prête à entendre, à attendre, à recevoir, à ne pas obtenir. Le désirer mais ne pas imaginer loin devant avec.

Trop délicat, trop dangereux et pourtant invariablement attirée vers le gouffre.

 

Me jeter à l'eau, plonger dans les eaux troubles, vers les abysses infinies.

Y aller, affronter, combattre, rendre coup pour coup, recevoir des uppercuts, être parfois ko, mais remonter sur le ring.

Traverser des obstacles, surmonter des montagnes, avoir souffert et vouloir sourire pour toujours.

Laisser couler les larmes salées, les essuyer furtivement, s'énerver, se mettre en colère, baisser les bras, se coucher à même le sol, s'endormir d'épuisement.

Me dorer au soleil après avoir été emportée par des ouragans, avoir été au centre du cyclone, que les pluies torrentielles vous trempent jusqu'aux os, mais enfin se poser sur le sable dorer.

Changer de décor, changer la donne, partir,pas loin, mais juste prendre possession de son nouveau chez soi, ses biens, leur proposer une nouvelle vie.

 

Alors aujourd'hui, il fait gris, il pleut, comme les pluies d''été, car il ne fait pas si frais, c'est juste désagréable, on peste contre les projets avortés, mais on se dit que tout cela n'est rien, que de meilleurs jours viendront, et quelque soit le temps, le principal c'est d'être là, ensemble, de s'aimer.....et espérer, croire, prier pour un futur ensoleillé.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article