Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce passé qui revient

par Sylvia

Ce passé qui revient

Lire un bouquin en commençant par la fin, connaitre le dénouement avant de commencer la lecture d'un roman, ça n'a aucun intérêt, et n'apporte pas de savoir, d'apprentissage.

Si on savait en avance ce qui nous arriverait, bien sûr qu'on essaierai d'interférer face au destin, qu'on pourrait de ce fait faire tout ce qui nous passe dans la tête, sans réfléchir, avec passion.

En même temps, qu'est ce que cela nous donnerait comme raison de continuer d'avancer, de progresser, de devenir quelqu'un ?

Si nous pouvions interagir sur les aiguilles du temps, sur l'horloge de notre vie, sur le temps qui passe. Si nous pouvions accélérer le temps lorsque nous attendons, lorsque l'on désire si fort, lorsqu'on espère vite. Si nous pouvions arrêter les heures, les minutes, et savourer l'instant présent, ou retarder l'échéance. Si nous restions là, à l'instant T, au moment où on est le plus heureux, saurions nous ce qui nous manque, ce que l'on rate, ce qu'on n'a pas.

Et si on oubliait, si on passait outre, si on omettait, si tout s'effaçait, et qu'aucune ligne n'était écrite, que se passerait il ? qu'imaginerions nous ? Qu'inventerons nous ? Qu'est ce qui ferait demain ? aujourd'hui ? et hier ?

Recommencer chaque jour une nouvelle vie sans se souvenir, sans penser à ce qui n'existe plus.

 

Aujourd'hui mon présent est si absent que mes pages blanches restent vierges. Il n'y a rien, il n'y aucune attraction, si ce n'est des futilités, des faits si médiocres qu'ils n'intéressent personne, pas même moi.

Je m'ennuie dans mon quotidien. Je m'isole, et je me love autour de moi.

Il n'y a rien, il n'y a personne...Que dis je ? Avec tout ce monde, avec tout cet élan d'amitié, d'amour, qui m'est si insignifiant, car un seul être me manque, un seul être m'ignore, un seul être est absent, un seul être est autre.

Pourtant, je recherche la flamme qui m'anime.

Je rencontre, je revois, j'invite, je vais....mais ce qui m'est rendu n'est qu'une étincelle, un feu de paille qui peut être un jour s'enflammera, mais qui pour le moment ne me donne aucune chaleur.

J'ai froid, je suis gelée, et rien, ni personne n'apaise mon corps transi de froid. Je capitule.

 

Attendre un jamais, ou une désillusion...avancer malgré tout, car rechercher meilleur, rechercher mieux que ce qui a été partagé.Je ne suis pas satisfaite, je patiente en vain, en étant nostalgique, en n'étant pas épanouie. Il faut que je trouve, que je recherche, mais inutile d'aller trop loin, il suffit d'un clic, d'un mouvement, d'un acquiescement et alors un autre prendra sa place.

Mais où est elle ? dans mon coeur, dans ma tête, dans mon lit ??!

Moi même je ne le sais pas, l'autre le sait peut être, ou peut être que rien n'est défini.

Mais moi, qu'est ce que je veux, lui, l'un, l'autre, nul, tous, rien ni personne sauf celui qui me manque, mais il devient déjà passé, car il ne peut être futur sans être présent.

Alors, quand je revois le jadis naguère disparu, réapparaître, dois je le laisser s'imposer à moi, où bien, dois je le laisser et le renvoyer d'où il vient ?

Je  ne sais pas...il m'indiffère ...mais pas celui ci...et le nouveau, sera til un futur même si je n'ai rien ressenti, même si je suis restée de marbre?...mais en même temps je ne veux plus vibrer car le passé m'a rappelé que il y a for longtemps, j'avais déposé les armes pour ne plus éprouver, et pourtant il s'est remis à saigner, à pleurer, sans que je m'y attende alors que mon bouclier se fendait.

Si j'accepte un avant qui a toujours été quelque peu présent, si une fois de temps en temps il se rappelle à moi, je ne dois pas le renier.

Mais alors, pourquoi cet autre avant doit il rester sur le côté ? Parce qu'il ne me correspond pas ? parce qu'il m'a déçue. oui c'est vrai, mais une chance est elle possible ? Je ne sais pas dans quelle aventure je m'élancerai dans ce cas.

 

Les pages de mon livres se remplissent chaque jour, chaque instant que je vis.....J'avais déjà projeté une conclusion, mais en fait, j'ai trouvé d'autres arguments, d'autres sujets à aborder, alors je l'ai otée, je doute qu'elle me servira après puisque une autre fin sera probable.

Je ne peux gommer ce qui a été écrit auparavant, mais puis je utiliser les précédents chapitres pour en faire de nouveaux, pour en recréer d'autres, peut être plus positifs, menant vers une tragédie moindre ?

Je ne sais pas, et les personnages de ma fiction non plus, alors dois je les éviter, ou puis je leur laisser reprendre une place dans ma vie, faire un bout de route avec moi.?     

Je n'ai pas envie de perdre du temps, les secondes s'écoulent, le temps passe, je vieillis, je veux juste vivre pleinement, sans prise de tête mais avec un certain confort, une certaine tranquillité.

Avec un passé pas trop présent, un présent qui sera futur rt un futur qui ne me renverra pas dans le passé.

.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article