Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ne me dis pas...

par Sylvia

Ne me dis pas...

Comment voulez vous qu'on croit de belles paroles quand elles ne sont suivies d'aucun acte, ou qui durent si peu, quand très vite on vous ignore, on vous oublie, on est absent ?

Comment peux tu murmurer tant de mots d'Amour , tant de promesses de futur, pour le lendemain, faire silence, être muet, ou si peu répondre aux attentes engendrées ?

Pourquoi parler d'avenir alors que ton présent ne représente en rien ce que tu dis idéaliser pour vous deux ?

Comment ce que tu dis ressentir comme sentiments peut il s'ébranler en quelques secondes, en quelques minutes parce que tu n'as pas de temps, parce que tu ne considère pas, parce que tu ne sais ce qu'aimer est vraiment ?

 

Aimer, ce n'est pas coucher ! Ce n'est pas dire et ne rien faire ! Ce n'est pas promettre pour délaisser ! Ce n'est pas faire semblant d'être là mais en réalité être loin de tout cela !

Je ne comprends pas ces gens qui délient leur langue pour du vent, pour mentir, pour insuffler du faux sur quelque chose qui doit se vivre pleinement, sincèrement, avec plaisir.

Comment prendre une personne dans ses bras, la caresser, la câliner, l'aimer, lui murmurer de tendres paroles pour après ne pas lui envoyer un message, ne pas l'appeler, ni la voir, ou seulement quand l'autre l'aura décider ?! 

Ce n'est pas juste pour celui ou celle qui a entendu, qui a attendu, en vain, désespérément, amoureusement, en y croyant encore une fois, mais en s'étant trompé une nouvelle fois.

 

Au début, rien n'était fixé, je ne croyais en rien, tout était incertain, l'histoire d'une fois, l'histoire banale d'une rencontre fortuite...rien n'était écrit, prédestiné...ça allait bien ainsi.

Puis les 1ers mots sont venus, je ne les ai pas prononcé moi même, ce n'était pas le moment, c'était trop tôt.

Puis, d'allant en allant, les choses se sont produites, mais en fait rien n'était satisfaisant, tout était contraire, et comme beaucoup, comme certains, comme toujours, ce qui était dit, n'était pas action !.

Alors, j'avais proposé de n'employer qu'un seul terme, qui m'a été refusé ! Ce n'était pas suffisant, il en fallait plus, mais pour moi, il fallait montrer l'attachement, ce qu'il en était vraiment, mais rien n'est vraiment venu !

Néanmoins, les sentiments se fortifient, s'ancrent, malgré nos efforts.

On se dit pourquoi pas, et si....on espère de nouveau même si le doute persiste, on crois que cela peut arriver, il y a même des améliorations, et puis il y a le lendemain fait de désillusions, de mensonges, d'ignorance, d'absence.

Pourquoi m'avoir dit que, pourquoi avoir murmurer, pourquoi avoir promis, pourquoi faire allusion à demain, à dans un an, à ce que toi et moi devienne nous ???

 

Ne viens pas, ne viens plus, ne me dis pas, ne me dis plus, ne prononce pas ces mots, ne prononce plus cela...J'en ai assez, je ne sais plus que croire, qui croire, qu'espérer, qu'imaginer....

Pourquoi me fais tu cela ? Pourquoi te cache tu ? Pourquoi simule tu ? Es tu vrai ? Es tu sincère ?

Non, ne me dis pas m'aimer si c'est pour m'ignorer....

Non, ne me dis pas vouloir vivre avec moi, si tu ne sais pas partager ton temps présent...

Non, ne me dis pas vouloir fonder un foyer, alors que tu ne sais être qu'avec moi.

Non ne me dis pas que je suis quelqu'un de bien, si tu ne sais apprécier ma présence chaque jour.

Non, ne me dis pas que c'est déjà bien ces temps partagés, car cela est insuffisant quand tu te projettes au lointain.

 

Je ne sais pas, je ne sais plus, je ne fais que penser, je ne fais qu'y réfléchir, j'aimerai tellement mais en même temps je n'y crois pas, je n'y crois plus, ai je même espérer ?

Oui je l'ai même rêvé, mais en même temps, je vis en parallèle une douce torpeur, utopique pour le moment, mais qui elle m'apaise alors qu'elle n'est pas concrète.

Toi qui est réel, toi qui peut me serrer dans tes bras, toi qui peut me dire toutes ces choses, toi qui pourrait acter et réaliser ce qu'on imagine, pourquoi n'es tu pas assez assidu, assez constant ?Quel dommage....

Alors s'il te plaît, cesse, et ne me dis pas........

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article