Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Insomnie

par Sylvia

Insomnie

Déjà 2heures qu'elle se tourne dans tous les sens, qu'elle essaie de mettre son cerveau en stand by, mais rien n'y fait !

Elle pense à lui, à ce qu'il lui a révélé aujourd'hui, et à ce non dit toujours en suspens.

Elle s'imagine des scénarios, tous plus probables que les autres.

Elle ne sait pas quel déterminant mettre pour parler d'elle, de lui, d'eux, est ce un nous ?

Pas encore, ils ne sont vus qu'une fois, et même si l'entente a fonctionné de suite, même si le contact est resté, il y a eu des mois, d'absence, de non retrouvailles.

Et puis, cet autre absent, si présent dans ses pensées et dans son coeur, mais sur lequel elle ne peut plus compter, elle ne peut plus se leurrer.

Elle a enfin compris qu'il  n'y avait pas d'avenir avec lui, que tout n'était que vent et poussière, et qu'elle se lamentait sur un bonheur espéré bien utopique.

Il faudra qu'elle lui dise, qu'elle s'avoue à elle même d'abord, puis à lui, que demain n'est plus pour eux 2.

Elle s'interroge sur ses sentiments profonds, depuis cette année passée, n'était ce que charnel ou a t-elle vraiment éprouver cet amour ?

Si elle raisonne, elle réalise que tout n'était pas au point pour que ce soit l'élu, que ce soit dans leur comportement, dans leur désir, dans leur besoin. En tout cas, ils étaient aux antipodes l'un de l'autre pour continuer sur le même chemin, main dans la main.

Quelle sera sa réaction à lui, oui elle se questionne, car elle même ne sait si elle arrivera à l'affronter, à se positionner, et ne plus reculer.

 

Il la connait, il sait ce qu'il peut tenter pour la faire vaciller.

Un simple geste, une tendre caresse, et elle succombe encore une fois, comme c'est arrivé à plusieurs reprises.

Ils n'en sont pas à leur coup d'essais, combien de ruptures ont ils connu pour se retrouver peu de temps après et succomber aux pulsions du corps, aux élans du coeur.

L'aime t'il, l'a t-il aimé, connait il même ce que signifie aimer? Elle en doute fortement.

Aucune attention, aucun intérêt, aucune promesse tenue, aucun effort tangible pour prouver qu'il tenait réellement à elle.

Elle a été plus que patiente, tolérante, même si elle lui disait ce qui n'allait pas, même s'il donnait sa parole, rien, il ne se passe rien, et leur regard vers l'horizon commun se détourne.

Elle s'est engagée dans ce rapport avec lui, lui donnant de son moi intérieur, le faisant entrer dans son cercle privé, lui fournissant les clés de son coeur, de son âme, de sa maison, mais il n'a pas su en faire bon usage, et les portes maintenant se referment une à une.

Alors, oui, elle imagine bien que cela sera douloureux, que le risque est de le perdre à jamais, que leur amitié n'y résiste pas non plus, mais après quand elle y songe, qu'y gagnait-elle vraiment, si ce  n'est de la frustration, du désespoir, de la peine et de la rancoeur.

 

Lui, cet autre, pour qui elle a eu un coup de coeur, un soir sur Lille, dans un resto, où aucun baiser n'a était échangé, elle le revoit face à elle, elle se souvient de ses yeux, de son sourire ravageur qui l'a fait craquer dès la 1ère seconde.

Pendant ces longs mois, elle en rêvait, elle espérait, elle idéalisait, elle doutait, elle abandonnait...mais hier une issue de secours s'est entreouverte, elle s'est lancée pour lui avouer ce qu'elle éprouvait, ils se sont montrés honnête l'un envers l'autre, même si on se doute qu'une part de secret s'est accroché à l'orée de ces aveux.

Elle a patienté, attendu, en vain, un message, ce non dit, mais a obtenu qu'il lui dise que depuis il ne l'avait oublié et que lui aussi voulait plus.

Elle devra encore attendre quelques jours pour le revoir, et dans ses songes ces retrouvailles sont tout simplement fantastiques.

Pendant ce temps, elle allume la lumière, pianote sur son clavier, écrit son histoire, ses espérances, ses amours.

Elle entend dehors, des jeunes qui discutent, elle se lève, les regarde par la fenêtre, dans la nuit, éclairée par les réverbères, la rue est déserte, Ils sont là en bas de chez elle, à se mimer un combat, une bagarre...

Les fenêtre en face, elle découvre ses voisins de quartier, ils ont l'air de se préparer pour dormir.

Elle s'en retourne finir son histoire sur l'ordinateur, elle n'entend plus rien, quand elle soulèvera les rideaux, il n'y aura plus de jeunes gens sur le trottoir, plus de lumière dans l'appartement du 3ème.

 

Demain l'attend une longue route, un dépaysement de quelques heures, un moment de partage et de farniente, de soleil et de ciel bleu, de mer et de chaleur.

Il faut que cette insomnie se finisse, qu'elle retrouve son calme, que ses tourments cessent, qu'elle laisse divaguer ses pensées dans d'autres zones cérébrales, et qu'enfin le sommeil vienne.

Dans 2 heures, elle se lèvera, se préparera, et là devant sa tasse de chocolat, elle lui enverra ce message qu'elle a déjà tapé mais non envoyé, elle souhaitera qu'il lui réponde assez vite, qu'elle parte rassérénée sur le littoral.

Elle chassera momentanément ses réflexions pour se détendre, et demain, elle poursuivra ses cogitations, pour entreprendre le nouveau chemin qu'elle vient de découvrir, et qui, elle l'y aspire, lui fera enfin retrouver le Bonheur.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article