Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Surnaturel

par Sylvia

Surnaturel

Ce fut 3 jours où le mot phénoménal est souvent revenu dans nos paroles.

Une bizarrerie de la vie qui nous fait plonger dans les méandres de nos esprits.

On ne peut croire que ce que l'on voit comme dirait St Thomas.

Dans la messe dite pour la fête de Pâques, ce dimanche, le prêtre à proclamer "ils virent et ils crurent !"

Nous avons assister à un phénomène, que toutes les âmes sensibles ont reconnu comme une présence surnaturelle, un esprit sain, une rencontre de l'au delà ayant un message à faire passer.

Des esprits moins avertis, plus terre à terre, moins métaphysiques, pourraient dire que notre imagination s'est envolée vers un impossible irréel !!

Plusieurs faits peuvent nous faire croire que ce que nous avons perçu comme une âme présente dans ces murs existe vraiment.

Après, la foi en ce que nous croyons, la prière, feront que cela existe concrètement dans nos pensées, dans nos idées.

 

Une prière, une bénédiction, un cierge, une pensée positive, afin que la gêne ressentie se transforme en bienfait, en une rencontre épanouissante.

La croyance est la permission de laisser ses réflexions s'envoler vers un au delà, vers une autre contrée imperceptible, vers une évocation divine.

Que ce soit un Dieu, des anges, un être perdu, un spectre, on se permet de laisser divaguer nos pensées vers une entité chimérique, dans le besoin de se confier à une force extrême, plus importante que la présence physique à nos côté.

Cela nous rassure, nous assène d'une puissance surhumaine, capable de surmonter tous les défis de la vie, les souffrances, et les maux de l'âme et du corps.

Bien sûr, cela ne nous évite pas les larmes, les douleurs, les failles, mais nous permet de remonter à la surface des nuages pour respirer un nouvel oxygène plus pur, une fois que la difficulté est enfouie.

 

Pour moi ces jours ci ont été aussi une révélation.

Je vainc aussi mon passé, de jour en jour, de mieux en mieux.

Affronter mes démons, les toiser de mon plus beau sourire, démonter les chaînes, et recevoir en retour des affres de douceur de la part des amis.

Mon coeur a piqué, il s'est ému de ces sourires enfantins qui se sont mutés en lèvres pincées, de peur de recevoir la colère patriarcale.

Je suis restée stoïque, mais les vibrations cardiaques se sont faits ressentir au plus profond de moi.

La haine m'a bien sûr envahie, mais je me suis contenue, me disant que la manipulation perverse y était pour beaucoup mais qu'un jour ce diabolique persécuteur, sera remis à sa place par la concrétisation d'un amour sans frontière, sans limite et éternel.

On ne pourra jamais me reprendre ce que Dieu m'a offert en cadeau de plus précieux, et cet élan d'Amour qui a secoué mon existence depuis, ne sera jamais tari, et sera le bouclier de mes faiblesses maternelles.

 

Une autre douceur s'est réfléchie en moi. Une autre satisfaction tant attendue, encore bien fragile, dans les prémices d'un amour si désespéré.

Je n'y croyais plus, je n'espérais presque plus, mais il a su rallumer en moi les flammes éteintes, ranimer les cendres presque froides.

Chaque partie de mon corps, chaque parcelle de ma peau s'est souvenu de ce qu'était ce sentiment de désir, de plaisir, de partage, de besoin, d'aimer.

Je crois à nouveau, j'espère encore, et j'imagine alors demain plus heureux, plus éblouissant, plus beau.

Je sais bien que tout n'est pas encore gagné. Que tout est à refaire, que le renouveau qui s'offre peut être fragilisé par le passé, par les habitudes trop soutenues, par le caractère forgé, mais l'envie d'être et d'avoir, de rester moi même en donnant et en recevant, me donne encore plus de courage et de volonté de réussir cette nouvelle histoire qui se présente sur mon chemin.

La route sera sinueuse, parsemée d'embûches, comme toujours.

Je serai seule, ou en binôme, voire parfois à plusieurs pour les relever.

Je veux juste avancer, croire que le surnaturel environnant, peut être une réalité vive, qui donne des ailes, des émotions, des ambitions, des passions.

Que chaque pas amorcé, soit un pas vers demain, vers un futur plus souriant et prometteur.

 

Alors oui, je me permets de croire, d'espérer, d'aimer; De vivre dans le réel, de marcher au côté du surnaturel et de vivre des phénomènes me menant vers la lumière.

 

 

Surnaturel
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article