Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méli Mélo

par Sylvia

Méli Mélo

Chaque jour je me disais qu'il fallait que j'écrive un article, j'avais des idées, des titres en tête, mais le soir venu, je n'avais rien tapé sur mon clavier. Je m'endormais donc avec mes idées, pour les oublier et en inventer d'autres dans mes songes.

J'aurai pu aborder plusieurs sujets, comme le bonheur retrouvé en Amour, mon nouveau parcours d'estimation de soi, la fin de l'année et la reconnaissance, les séparations amicales, la furie du démon, la traque ressentie, mes doutes, mes envies, mais la journée passant, les lignes qui se créaient dans mes pensées ne parvenaient pas jusque mes doigts pour que ceux ci les tracent sur une page.

J'ai ressenti diverses émotions, de la plus positive à la plus négative, j'ai ri, j'ai pleuré, j'ai espéré, j'ai capitulé.

Mon corps et mon âme ont subi encore les affres de ses sentiments explorés dans mon quotidien.

Il va de soi que parfois les mots sont inutiles, qu'on ne peut exprimer véritablement sa peine ou sa joie, en tout cas pas toujours, et qu'il arrive qu'on ne ressente pas le besoin de le coucher sur une feuille blanche.

 

Aujourd'hui si j'édite ce nouvel article, ce n'est pas que je ressente plus ou moins l'un de ces sentiment, mais ça me manquait;

Chaque jour je venais voir les statistiques, et malgré mon absence d'écriture, certaines personnes venaient consulter mon blog.

J'en ressens toujours une belle fierté, surtout si je vois qu'en une visite, plusieurs pages ont été vues, cela suppose que l'on ne s'intéressait pas seulement qu'à un article, une image, mais qu'aussi quelqu'un a été assez curieux de découvrir ce qu'il y avait d'autres, en espérant que c'était parce que cela lui plaisait, qu'il se reconnaissait dans tel ou tel sujet.

J'ai rarement des commentaires, c'est bien dommage, mais on m'a déjà dit que je devrai un jour écrire et éditer un livre, alors ça me fait sourire car c'est mon souhait. J'ai dit qu'un jour j'écrirai sur ma vie, une autobiographie, tellement il s'est passé des choses...même si d'autres diront que cela n'est pas intéressant, pas exultant, quand même, je pense que j'ai assez vécu de choses au cours de mon existence, qui pourrait être lu, et que certains pourront s'y reconnaître à travers mes écrits.

 

Je parlais de mes bonheurs de ces derniers temps !

Enfin, je suis heureuse d'aimer, et surtout de l'être en retour.

Il s'en est fallu de peu pour que cela s'achève plus tôt, j'étais en proie à prendre un autre chemin, de me détourner de celui caillouteux qui me pesait, m'embarrassait et où je ne trouvais pas assez d'abris pour me protéger, me réconforter.

Il y a eu un déclic, une peur, et depuis tout est au beau fixe. 

On apprend encore à s'apprivoiser, à se découvrir, à se connaître, mais nous sommes sur la bonne voie, sur la route d'une relation stable, paisible, ambitieuse, et nos projets se forment dans nos têtes et d'ici quelques mois, ils se concrétiseront...comme disent certains : Inchallah !

Pour ce qui est de mes tristesses, de mes peurs, elles sont toujours liés au Diable, au Démon qui habite à côté.

Sa dernière proie s'étant enfuie, il redouble d'effort pour saccager ma vie et celles de ceux que j'aime.

Mes poings sont toujours attachés, enfoncés au fond des poches, mais je lève le bras haut vers le ciel pour le combattre, car c'est en mes valeurs, à mon honneur, pour leur fierté et leur sérénité que je continue ce duel ambivalent, ridicule, où une seule personne cherche le conflit, alors je ne me rabaisse pas à son niveau de médiocrité, je fais seulement ce qui me semble bon, bien, en adéquation avec ce qui est de droit, et j'attends le retour de manivelle pour lui, en espérant que la roue tourne, et que les saints soient avec moi !

 

Quant à mes doutes, et ben c'est comme d'habitude, mes milles questions, pour peu de réponses. Mes envies, mes désirs, mes espoirs, mes rêves, je les entasse dans la zone cérébrale bien fournie par les points d'interrogation, et je pense, je réfléchis, je fourmille de mille idées, de mille interrogations, et j'essaie de les trier par ordre de priorité, en mettant en premier les choses dont j'ai une certitude, mais ce n'est pas toujours évident.

C'est un méli-mélo, un capharnaüm, de mots, de phrases, d'idées, de pensées, qui se dispersent dans mes neurones.

Quand des synapses se connectent ça fait des étincelles et la lumière jaillit, alors j'ai mes réponses, et je peux entreprendre ce qu'il faut pour que tout se mette en place.

Parfois c'est encore embrouillé, c'est un fatras et je dois tout dénouer pour remettre dans le bon sens, mais petit à petit j'y arrive.

Et dans cette mélasse, de temps en temps, j'ai beau patouiller ce mélange inconfortable, il me faut remuer encore et toujours, entendre que la sauce prenne pour obtenir ne serait ce qu'un goût amer !!!

 

Ce soir un autre rendez vous de médiation, encore un leurre, encore une épreuve, mais j'y vais la tête haute, sûre de moi, lèvres scellées, yeux secs, coeur froid.....et j'attendrai plus tard, pour entendre des mots doux, des mots d'amour qui raviveront mon corps et mon âme tout entier, qui m'émouvront et mes lèvres s'étireront en un sourire heureux, si des larmes perlent, elles seront de joie, et d'apaisement. Et mon coeur battra la chamade et d'Amour. 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article