Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sortir de la grotte

par Sylvia

Sortir de la grotte

Il y a peu, il y a eu un "fait divers", une dizaine d'enfants bloqués dans une grotte en Thaïlande.

Je ne vais pas raconter cette histoire, qui heureusement a bien fini, puisque les sauveteurs, au bout de plusieurs jours ont pu les sortir de là sains et saufs.

Non, ce que je veux relater, c'est plutôt mon ressenti actuel, avec une envie de conclure un chapitre de ma vie comme ce fut le cas pour ces gamins.

En effet, ces temps ci je me sens harcelée, traquée, comme une bête en cage, comme des prisonniers derrière leurs barreaux, comme ensevelie des centaines de mètres sous terre !

Je suffoque, je manque d'air, je n'ai qu'une envie, c'est remonter à la surface pour respirer à plein poumon une bouffée d'oxygène qui s'infiltrera dans chacun de mes organes, pour les faire repartir à plein régime, et que le sang qui s'asphyxiait, se régénère.

Alors que je pensais que j'avais du soutien là  où je ne l'attendais plus, alors que j'espérais que j'étais enfin entendue et comprise, je me retrouve ce soir une nouvelle fois essoufflée, la respiration saccadée.

Je ne comprends pas, je ne saisis pas qu'on n'arrive pas à voir ce qui se passe.

C'est comme si on voyait du fond de notre précipice, un rai  de lumière, s'imaginant que cela vient de l'extérieur, du soleil qui illumine ce trou béant, mais qu'on s'aperçoive finalement que ce n'était qu'une luciole, perdue dans les affres de cette grotte ténébreuse.

 

Je me demande alors quand est ce qu'on va venir me sauver ? Je n'ai plus de ressource, je puise dans les dernières en ma possession, je manque de vivre,  il n'y a plus de quoi se désaltérer, j'ai froid, je m' ankylose, et je suis éreintée de devoir garder espoir, de rester éveillée dans ces profondeurs, en attente d'un sauvetage.

Ce qui me fait tenir, c'est que je sais qu'on est à ma recherche, qu'on met tout en oeuvre pour venir me chercher, qu'il y a quelqu'un là haut qui m'attend, et si je résiste, alors dans quelques heures je pourrai m'effondrer dans ses bras, reprendre haleine, et la vie qui s'évapore reviendra s'immiscer dans mon corps fatigué.

Je prie Dieu, je pense à mes anges qui veillent, je songe à ce que sera ma vie demain quand tout cela sera derrière moi, 

Je ne veux croire que l'éternité sera mon tombeau, que dans cette grotte où je suis perdue, où je sens la mort me frôler à chaque seconde qui passe, je finirai seule, abandonnée, écrasée par la fournaise de l'obscurité.

Alors je patiente, entendant des bruits venant de cet orifice grandissant, car je devine que bientôt ils me rejoindront.

 

Je ne sais combien de temps cela durera encore, je ne sais comment j'en sortirai , indemne, blessée, mutilée, malade, mais ce que je ne veux pas c'est en sortir décédée. 

Il est hors de question que le Diable gagne le combat, il emporte certes des parties, il est victorieux de certains duels, mais il est hors de question que je lui laisse la chance d'emporter la coupe, de sortir glorieux de ce qu'il a entrepris lui même

Si je me suis retrouvée dans cet abîme de terre rocailleuse, c'est que j'ai cru que cela me porterait loin et haut....et j'ai chuté ! Une chute vertigineuse qui m'a laissé KO pendant un temps, où j'ai pensé me laisser aller et ne pas me battre.

Mais ma volonté, ma fierté, mes valeurs et surtout mon sang m'ont étiré vers le sommet, et les jambes flageolantes, je me suis relevée.

J'ai effectué quelques mètres dans les sous sols, j'ai chercher de quoi me subvenir, et je suis restée aussi calme que je le pouvais, ne cédant pas à ma peur, à mes angoisses.

Mon coeur battait la chamade, et tous mes sens étaient tournés vers ceux que j'aimais.

Je devais lutter et me faire entendre pour qu'on me retrouve, et enfin sortir de cet enfer.

 

Aujourd'hui, je ne suis plus engouffrée dans cette grotte;

On m'y a extirpée, je suis remontée à la surface.

Quelques séquelles persistent, des cicatrices tardent à guérir, mais je vis !

Et je suis là, entourée des miens, encore en butte de ce combat acharné.

J'ai lâché de la bride mais l'adversaire n'a pas desserré les liens, mais vaille que vaille, j'ai décidé de ne plus m'aventurer sur des pentes glissantes, je garde la corde bien ancrée dans les paumes de la main et j'avance malgré les flammes ou le vent glacial qui me cinglent le visage

Je me suis jurée de ne plus tomber, je suis sortie de la grotte égratignée, mes plaies se pansent, et je montrerai que malgré l'injustice, je ne céderai sur rien !

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article