Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un sanglot de paroles

par Sylvia

Un sanglot de paroles

Des écrits,des échanges, un contact, qui normalement devrait souder les liens qui se tissent depuis des mois, qui, réunis, forment un bracelet de l'infini....la dernière boucle n'est pas encore fermée, ça reste donc fragile, il suffit qu'un fil se découd pour que tout s'effiloche et que le noeud se rompt.

Une pensée, un ressenti, une émotion, un mal être que l'on veut exprimer. Des questions que l'on se pose, des réponses que l'on attend et que l'on redoute.

Un rappel à l'ordre, une remise au point, un signal d'alerte, un sermon, un tintement de clochette menaçante.

Je n'ai pas peur de l'ultimatum, je ne le veux pas, mais j'ai décidé depuis quelques temps je ne devais pas me centrer que sur ce projet, et bien qu'il me tienne à coeur, s'il devait échouer, je m'en relèverai, et poursuivrai d'autres desseins, d'autres buts.

Bien sûr que c'est blessant de lire certains mots, bien sûr que les maux d'antan refont surface, bien sûr que les coups d'aiguille se font sentir dans la poitrine, mais je me refuse de souffrir et de laisser transpercer des lames plus épaisses, plus profondément, pour ne pas que des larmes de sang se déversent;

Le trémolo dans la gorge se fait sentir, mais je ne parle pas, je n'ai pas à prononcer de phrases, juste les pianoter sur mon écran, alors j'exprime et j'étale sur la toile ce flot de sanglots qui s'échappent de pensées, qui viennent jusqu'à mes lèvres, sans qu'elles ne s'entrouvent.

Je ne veux pas me fâcher, car la réconciliation n'est pas possible à distance, la discussion peut être, mais elle reste virtuelle, mais il faut que je lui dise, il faut que j'exulte ma peine, mon interrogation, que je couvre ce silence de lettres s'assemblant pour apporter un réconfort, même si ce que je découvre n'est pas forcément ce que j'attendais, et que le pincement me titille à l'intérieur.

Je ne veux renoncer, mais je laisse libre choix, comme je me laisse cette liberté de revoir si ce futur engageant est finalement la bonne solution. Je veux y croire, encore et toujours, ça n'a pas toujours était simple ni facile, on revient de loin et il serait dommage d'abandonner en si bon chemin mais on sait bien que des obstacles peuvent encore se dresser, et en 1er lieu notre façon d'être, de ressentir, d'aimer, et de le montrer...de façon différente.

Dans ce destin encore flou, on doit mettre en avant la confiance qui s'est installée, les sentiments que l'on ressent l'un pour l'autre, la discussion qui s'engage pour apaiser les conflits, l'écoute, l'attention que l'on se porte.

En attendant, j'avais besoin, après avoir communiquer sans avoir verser de larmes, de laisser couler ce flot de mots, de pleurer des sanglots de paroles, car alors que je me sentais enfin épaulée, que je n'avais plus, normalement besoin de passer par le web pour panser mes maux, je me retrouve à douter, et à craindre d'aller vers lui, alors j'étouffe ma verve, et je garde ma langue dans ma poche mais laisse mes doigts se délivrer sur le clavier car il y a " des mots qui pleurent et des larmes qui parlent".

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article