Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Farandole

par Sylvia

Farandole

Un soleil d'été en Provence, le chant des grillons et des cigales dans les prés verdoyants, les champs de lavande qui s'étendent à perte de vue, le mistral qui ramène les effluves salées de la Méditerranée, les coteaux où serpentent les rues de notre enfance.

Il nous aura fallu 30 ans pour refaire le chemin vers cet ailleurs qui a enfermé un temps notre jeunesse, où une partie de nous s'est éteinte, mais une autre est naît.

C'est là que notre Amitié a commencé. Qui aurait pu prédire que 2 petites filles, pas tout à fait semblables mais non plus si différentes, vivant à des kilomètres l'une de l'autre, auraient surmonté les affres du temps et seraient comme des soeurs tant d'années après ?

Si on ouvre les valves de notre mémoire, plein de souvenirs jaillissent ! Pour l'une d'elle plus aisément, plus distinctement. Elle se souvient de prénoms de plusieurs personnes, du réfectoire, de leur chambre, des emplacements, des profs, des infirmières, des cours de gym, des salles de classes, de la cour, du bol d'eau, des veilleuses de nuit, des garçons, de la mer, de la plage, du zodiac, du figuier....Elle qui a une mémoire défaillante, a ancré tout cela au profond de son être.

Alors il fallait faire ce pèlerinage sur ce lieu de rencontre, de connaissance un jour ou l'autre, et ce fut cette année.

Ô bien sûr des choses ont changées, mais pas tant que cela. En fait, si ce n'est les murs de béton blanc remplacés par des murs de pierres, si ce n'est la fonction de la structure, tout est resté pareil.

Le nom, la rue, le sentier, la digue, le sable, l'eau, le ciel, nos sentiments...tout est resté intact.

Alors on foule ces grains dorés de nos pieds devenus plus grands, les sourires s'étalent sur nos visages, et on repart 3 décennies plus tôt, à cette époque d'insouciance où on a dû devenir plus vite mature, où nos vies se sont jouées, où nos destins se sont scellés.

C'est ainsi, que dans nos têtes, dans nos coeurs, dans nos âmes, une farandole d'émotions s'est mise à chanter et à danser, nous emportant dans son tourbillon festif et enivrant, nostalgique du temps jadis.

Je remercie le ciel chaque jour de nous avoir mis sur la même route, et de nous avoir permises de continuer sur la même voie, ensemble, main dans la main, côte à côte, malgré la distance et les murs qui pouvaient se dresser devant nous.

Nous avons perpétré cet amour amical, avec nos enfants, ce sentiment d'être de la même famille s'est immiscé aussi  en eux, et une belle harmonie s'est distillée chez nous tous.

 

Cette farandole d'antan n'est que le passé, d'autres pas de danse se sont combinés à cette symphonie musicale, et nous continuons la chorégraphie de notre vie, en esquissant des arabesques joyeuses et emplies de joie et de bonheur.

Je le dis encore et encore, je rempile pour minimum 30 ans dans cette amitié éternelle, etje dédicace ce texte à ma best, ma soeur, mon autre, à mon amie de toujours, Isabelle.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article