Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Si fragile

par Sylvia

Si fragile

Sous sa carapace qui se fragilise, qui se craquelle sous les assauts des bourrasques violentes du vent qui lui vient de toute part, elle soupire, épuisée dans cette lutte sans merci.

Dans l adversité elle garde le sourire et le poing en l'air, vaille qui vaille, prête à affronter les différents éléments.

La chaleur torride dans un désert aride l'a asséché un temps , la déshydratation appauvrissait ses forces, mais se désaltérant des quelques gouttes d'eau, elle a réussi à survivre.

Les tornades qui detruisaient tout sur leur passage, on eu raison de ses barrières de protection, mais repliée sur elle même, elle a résisté et ne fut pas emporté dans l oeil du cyclone.

Le froid glacial qui a amoindri son coeur ne lui a pas enlevé le feu qui brûlait en elle et lui a permis de réchauffer ses sens et ses pensées.

 

La tendresse de ses mots, la douceur de sa main, la quiétude de ses yeux sont pour elle une bouée de sauvetage sur laquelle elle s accroche lorsque de grosses vagues s abattent sur elle.

Elle tente de regagner la rive, prenant ses dernières ressources d énergie dans la volonté de réussir et d être capable.

Quand elle sent que la bouée ne lui suffit pas, elle s agrippe à sa force lointaine, celle qui persiste et lui donne l élan de continuer.

Par un vieux morceau de bois, elle parvient à maintenir à flot son corps qui l écrase sous le poids des fardeaux qui lui incombent depuis toujours.

Ces vieux requins qui montrent leurs dents acérées prêts à happer le peu de plancton nageant à la surface.

 

Elle lâche prise parfois et se sent engloutir dans la vaste immensité bleue, appelée par les chants des sirènes qui lui murmurent que tout cela est vain.

Que le mieux à faire est de se laisser couler au plus profond des abysses et se laisser gagner par la pesanteur maritime.

Mais c'est sans compter sur ses marins d eau douce qui lui jettent des filets qu'elle doit saisir pour remonter sur le pont d'un bateau qui l amènera sur une plage plus paisible quand les eaux troubles deviendront plus calmes.

 

Oui, derrière son sourire bien des larmes coulent.

Oui l impuissance l'a gagné face au silence et à l absence d action.

Oui elle se sent pieds et poings liés, incapable et en échec.

Non elle ne doit le penser, le croire, car nul ne peut dire qu'il aurait réussi à avancer malgré le déchaînement autour d'elle, malgré les caprices d'une météo sentimentale, malgré les affres du temps.

Alors elle entend leurs mots, elle accepte ses caresses, elle vit et poursuit sa route tout en gardant sur elle un bouclier fissuré, qui la protège à peine car si fragile après avoir combattu tant d obstacles.

 

Si fragile et pourtant si forte.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article