Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dans ma poitrine

par Sylvia

Dans ma poitrine

Cette douleur qui m étreint en mon sein me rappelle que le froid est bel et bien installé.

Je me sens mal à l'intérieur mais je souris à l extérieur.

Je suis entourée de ceux que j aime, nos retrouvailles nous apportent les bienfaits de la famille et l amitié.

Ses caresses et ses baisers qui courent sur mon corps m apaisent jour et nuit.

L échéance qui arrive cogne dans ma tête comme un tambourin dans une fanfare mais les derniers événements allegent la lourdeur sur mes épaules.

Je ne sais ce qu'il adviendra, j ai juste espoir qu'enfin la réalité soit révélée et que les barrières qui m'empêchent d avancer allègrement s effondrent une à une.

J ai conscience que tout ne sera pas fini mais juste donner un vol aérien à mes pensées si pesantes.

 

Mon coeur de maman, mon coeur de femme, mon coeur d aimée raisonne à nouveau dans ma poitrine comme un carillon soulevé par la bise estivale.

J ai avoué ne pas me donner à 100%, de garder en moi une réserve afin qu'un futur négatif ne vienne altérer ce que J ai bâti si difficilement à bout de bras, au gré du temps, avec l énergie et la force qui me restaient, en croyant et espérant.

Malgré tout j'aime et je vis. Je cajole et j enlace, je ris et j explore.

Dans ma poitrine, mon coeur meurtri est pansé par l Amour qu'il me donne, par leurs mots d enfants, par leurs regards avenants.

Dans ma poitrine, cette douleur si vive par moment, me laisse un peu de sérénité, un temps mort octroyé pour quelques instants, afin de regonfler à bloc ma motivation et mon courage.

Les nouveaux affrontements ne seront pas de tout repos, ce n'est qu'une partie visible de l iceberg, il reste encore bien des étapes à franchir, mais ensemble nous surmonterons encore ces obstacles qui se dressent devant nous, dans un futur proche ou lointain.

 

Alors oui, je doute, je mesure le tout, je pioche dans mes réserves, mais je demeure.

Et si ce mal qui me hante, me rappelle que je ne dois pas m endormir sur mes acquis, même si à l intérieur de moi, je suis irradiée de piqûres lancinantes qui lacèrent mon palpitant, je vais au delà. 

Alors, je sens la chaleur de cette lumière venant des prémices de mon existence, emplir ma poitrine et m envahir de bonnes ondes afin d espérer encore et toujours....Et surtout aimer encore plus fort.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article