Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tendre la main

par Sylvia

Tendre la main

Elle regarde passer les publications les unes après les autres. 

Elle s attarde sur quelques unes, le temps de lire, le temps de visionner, le temps de liker.

Et puis ses yeux tombent sur des images obscures, négatives

Sur des mots qui effleurent sa sensibilité, qui l interrogent.

Elle reconnaît ce profil même si elle n a pas beaucoup de contact avec cette personne...le temps ayant laissé un silence éphémère et l éloignement s installer.

Néanmoins, elle sait que d habitude ce sont plutôt des messages d espoir, de paix, de grâce, de foi, de joie qui se propagent sur cette page.

Alors quel n est pas son étonnement de voir des écrits préconisant la mort, des illustrations visant à la fin d une vie, des ténébreux signes de mal être et de suicide.

Alors sans hésiter, elle va au devant et essaie de lier contact, d échanger des mots pour en savoir plus.

Et elle tombe bien sur des paroles de désespoir, des envies de non retour.

Que faire, alors qu'elle ne sait où elle se trouve.

Elle n a aucune information si ce n est un numéro qui ne répond pas.

Elle ne peut pas rester là sans agir, sachant que le pire peut être à prévoir.

Peut être que ce ne sont que des mots qui expriment des maux et qu aucun passage à  l acte ne se fera. Mais rien n est sur. 

Elle même est passée par là il y a quelques années, elle sait que tout est possible quand on sombre dans le noir le plus complet.

Même les paroles encourageantes, même le soutien minime, même les promesses, même les conseils semblent dérisoires dans ces cas là. 

Alors, impuissante elle essaie une dernière recherche, une dernière tentative, elle va juste appeler au hasard....Et elle réussira à créer un lien fragile mais pouvant la rassurer, et surtout apporter une aide par la main tendue qui se trouve au loin mais peut être sécurisante.

Elle ne lâchera rien. Même si le temps effacera ce qu'il a été, elle continuera à tendre le bras pour tenter d agripper les mains et refermer ses doigts fermement sur ce soutien inattendu.

 

C'est dans les moments où l on se sent le plus mal, où l on se croit seul et perdu, qu on découvre vraiment qui sera toujours là pour nous.

C'est aussi là qu'on réalise que ces personnes sont peu nombreuses. 

Et o combien parfois on s est trompé sur la véritable identité de nos proches.

On se retrouve dans des galères.

On lance un s.o.s., on demande de l aide, un soutien, un conseil et sur les 200 " amis " de notre réseau social, seuls 2 ou 3 se manifesteront. 

Nous sommes sensés être un peuple fraternel, mais quand tu es dans la boue, dans le poussière enlisé, très peu essaieront de te maintenir la tête hors de l eau, et encore moins tenterons de te sauver au péril de leur vie.

Il est souvent le cas que tu ne demanderas qu un service, qui ne coûte rien, si ce n est un peu de temps,,de la patience, de la loyauté, mais qui pour beaucoup est déjà trop donné. 

Par contre si eux sont dans la mouise, ils ne comprendront pas que tu ne répondes pas aux appels, car tu as toujours été trop bon trop c.. !

Alors oui, que ce soit pour quelqu'un dont je suis très proche, pour une connaissance ou un ancien camarade que j ai perdu contact, un inconnu qui demande l aumône, oui je tendrai encore la main, quitte à ce que l on me la coupe au passage, car J ai encore espoir qu'un jour, toutes nos mains réunies forment un cercle d amour et de paix, de partage et d échange, de pardon et de foi, de métissage et mixité.

 

Je suis peut être utopique, mais ma volonté a peut être sauvé un être aujourd'hui, sauvé une âme, qui ne demandait qu une chose c'est d être entendu, écouté et qu on lui tende la main pour s en sortir.

 

Donne moi ta main gamin....Et nous ferons une ronde, une chaîne.....(C.Capeo)

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Cet article m'émeut. Il y a quelques années une personne qui m'est chère a failli se suicider. Puis j'ai aidé certain(es de ses ami(e))s "gothiques" qui broyaient du noir et se sentaient mal dans ce monde. Beaucoup de jeunes sont venus sur mon blog d'alors, parce qu'ils avaient des problèmes, pas toujours faciles à résoudre. Alors ce que vous dites, je ale connais bien et vous l'exprimez bien.
Répondre
S
Merci pour votre commentaire