Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La goutte de trop

par Sylvia

La goutte de trop

Je crois que ça y est...c'est la fois de trop, c'est cet irrespect renouvelé, le trop plein, il n'y a plus d excuse excusable, c'est la goutte qui fait déborder le vase.

On fait fi de mes concessions, de mes combats perpétuels, de ces attaques ciblées directement ou via des tiers.

On me demande encore et toujours de céder, de concéder, de subir tout en souriant et en me comportant sagement

Et à côté, on ne reçoit que des insultes, des agressions, des mensonges, des trahisons, des silences, des ignorances....on omet les faits et on oublie les conséquences dans le présent, le futur proche ou lointain.

 

Je n'en peux plus, je craque, je m'emporte, et la 1ere victime de ma colère, ma haine ce sera moi, mon corps, mon âme.

Je me déteste, je me juge, je jure et je vocifère....je pleure de rage, de honte et d'impuissance.

La 2ème victime collatérale sera celui qui partage ma vie car je l'accuse aussi de m ignorer, de se désintéresser, de me manquer de respect.

J extrapole ou pas, mais je n'en peux plus et j' éclate cette boule de hargne que j emprisonne en moi depuis des jours, des semaines , des mois voire des années.

 

Je fais semblant chaque jour, je souris, je ris, je suis empathique, sociable, je me tais ou je parle, on me sait ou on ignore mais je fais style, je fais mine de bien aller mais au fond je suis au plus mal, je vibre dans chaque parcelle de peau de tristesse, de peine, de peur, de colère. Je vois rouge, je vois noir.

 

Je me noie dans ce trop plein, moi qui vois le verre à moitié vide, là je suis envahie par le trop plein, je coule, et l eau continue de se verser, ça déborde de toute part.

Mes larmes, ma sueur, tout s'échappe de moi, il faut que ça sorte, que j expulse ce flot de trop, cette goutte qui tombe, celle de trop.

Renversez moi, écumez moi, videz le tout, laissez moi respirer, laissez moi m'exprimer et crier ma rage, mais retenez moi, secourez moi, repeêchez moi, ne me laissez pas m enliser.

Je ne veux m abîmer dans les profondeurs obscures comme il fut un temps où j'étais terrassée et où je suffoquais à croire que j étais nulle, que je n étais personne et que je ne je ne valais rien.

 

Je n'en peux plus, je suis malheureuse mais vous verrez toujours des photos de moi, des apparats de moi disant que tout va bien, que j'ai le smile et que tout est rose dans ma vie.

N'en croyez rien, ne vous fiez pas aux mirages.

 

Malgré tout, aujourd'hui c'est mon état d âme , amis si vous me voyez demain vous n'en saurez rien, je ne laisserai rien transparaître....

Et puis la nuit s'enfuira, laissant place au jour, et je remonterai sur le ring, plus motivée, plus courageuse, avec plus de force pour combattre à nouveau.

D'autres égratignures, d'autres plaies, de la lassitude mais toujours debout.

 

Le vase se videra, les fleurs se faneront, d'autres les remplaceront, et on ajoutera de l'eau ...le volume augmentera encore au fur et à mesure....mais attention à la goutte de trop pour ne pas qu'il déborde.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article