Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Colère noire

par Sylvia

Corentin Ribot

Corentin Ribot

Je ne décolère pas, je n'y arrive pas. 

Tous ses mots résonnent dans ma tête, lancinants, se répercutant de tous côtés, me tourmentant, exaltant cette boule nerveuse qui monte en moi depuis mon plexus solaire obscurcis par la tristesse et la peine qui m'habitent depuis ce temps. 

Le brouillard envahit mes pensées, je ne vois que le noir, que le gris, ça me fait mal.

J'ai décidé que c'était fini, qu'il ne devait pas y avoir de retour, qu'il fallait cesser cette mascarade, ces mensonges, cette hypocrisie.

Mon pardon aura du mal à être donné, si j'y arrive, il sera emprunt de méfiance, de désillusion, de désenchantement.

Je ne croierai plus aux belles paroles, aux louanges, aux compliments....pour moi tout sera faux puisqu'à la moindre occasion c'est dénigrement, critique, injure.

Et l excuse du conflit n'en est pas une.

Alors je ne décolère pas.

Et je deviens vraiment mal élevée, et je deviens froide, et je deviens rebelle, et je deviens noire de colère. 

Je n'accepte et ne tolère plus rien.

Je suis anéantie, mais je ne pleure pas, je suis juste écœurée, et je veux que ça se termine.

J'ai conscience que rien ne se fera comme je le souhaite à l'instant présent. L opposition sera plus forte et dans quelques jours, le noir deviendra rouge, puis orangé, mais le blanc ne se posera plus sur mes sentiments.

C'en est fini. Jai perdu toute croyance, tombée dans cette colère noire.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article