Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour se libérer

par Sylvia

Pour se libérer

Ce n'est pas toujours facile, et parfois ce sera même impossible....Certains y arrivent, je n'y accéderais pas.

Il y a des maux inimaginables qui entravent tout votre corps.

Ceux causés par autrui par méchanceté et cruauté gratuite, par perversité, par délectation diabolique.

Ceux-ci ne pourront pas, en tout cas , en ma personne, ni être pardonnés et encore moins oubliés.

Ils sont ancrés en soi, vissés dans nos viscères, plantés dans notre chair, disséminés dans nos veines, meurtris dans notre cœur.

 

Par contre, pour la paix de soi, pour mon repos de l'âme, pour ma foi intérieure, il y a des pardons que je distribue, certains avec des  mots, d'autres en silence.

Il y a des pêchés qui nous offensent, des actes, des dires, qui nous blessent, mais nous nous devons à nous-même de les excuser afin de retrouver l'apaisement de notre esprit.

Inconsciemment ou sciemment, nous lavons l'autre de ses parjures, en lui souriant, en le saluant, en restant courtois et cordial lorsque nous le rencontrons.

Celui qui est le plus gêné alors n'est pas celui qui a subi, mais bien celui qui a fait subir.

Il détourne le regard, il balbutie, il est cramoisi, alors là vous sentez que votre pardon l'a mis plus mal à l'aise que le préjudice qu'il a ou aurait pu engendrer par velléité, par ignorance, par jalousie.

 

Quand je vois ces regards fuyants, ces sourires crispés, je réalise alors que je me libère de ces chaînes qui m'entravaient. 

Ma colère, mes doutes, mes craintes, ma volonté de vengeance s'évanouissent, et je gagne en plénitude, en sérénité, en joie, en apaisement, d'avoir réussi à aller au-delà de cette haine déversée, de me relever et d'avancer encore plus forte.

Pour eux, ce ne sera que culpabilité, et leur pénitence se fera auprès du tout puissant.

On ne peut pas toujours réparer ce qui a été brisé....surtout s'il en va de l'intégrité d'une personne.

 

Pour se libérer, il faut être en harmonie avec son corps, son âme, ses idéaux ...

J'y tends. Petit à petit je me libère de mes chaines.

Je demande pardon de mes offenses et te pardonne à toi qui m'a offensée....sauf à lui. Jamais

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article