Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pièce manquante

par Sylvia

Pièce manquante

Quand j'étais patiente, dans mes temps libres, il m'arrivait de faire des puzzles. Mais au contraire de beaucoup, cela ne me relaxait pas vraiment. Surtout, que j'aimais les compliqués, à 1000/5000 pièces, avec des petits détails, ou aux couleurs similaires. Ceux qui donnent du fil à retordre. 

Je commençais par l'entourage, afin de finir par le centre. Je rassemblait par petits pans les morceaux où se définissaient les éléments les plus faciles à assembler.

Ce qui enrage, c'est quand 2 puzzles se ressemblent beaucoup, on les tourne dans tous les sens, on essaie de les emboîter, parfois même certains s'encastrent, mais finalement ce n'était pas leur place.

 

Dans la vie, il faut explorer plusieurs faces de notre monde, il faut errer de ci de là, parcourir des sentiers caillouteux, sablonneux, d'asphalte. S'écorcher, se taillader, se blesser, se relever, se réjouir, se balader, se dandiner, s'enrichir, être et vivre, pour expérimenter et apprendre.

Dans nos traversées, nous croisons d'autres galères, d'autres navires, des goélettes, des barques, des canots de tous genres.

Nous manoeuvrons pour ne pas nous heurter, lançant la sirène pour alerter de notre arrivée, ou passons sans faire de vague.

Selon si le cargo est plus puissant, nous pouvons être projetés à des miles de là, emportés par le vent et la houle.

Le plus important, est de tenir bon la barre, gouverner sur le pont comme le meilleur des navigateur, afin de pouvoir virer de bord au moindre danger quelconque.

 

Quand nous prenons des décisions, quand nous avons des buts, des objectifs, il faut relativiser, bien réfléchir, observer et analyser. 

Il faut tracer une ligne de conduite, faire des essais, tenter des choses, savoir que cela peut échouer, que des obstacles se dresseront sûrement, que des déceptions peuvent nous atteindre dans notre moi profond.

Nous devons dessiner des plans de conduite, en avoir plusieurs en cas de dysfonctionnement,  de disjonction, et recourir à d'autres solutions pour passer à l'acte 2, à l'épisode suivant et continuer sans discontinuité notre parcours.

 

Encore une fois, je suis déroutée de ce que j'avais pris en option. Je ne suis pas satisfaite du résultat, je suis perdue dans des labyrinthes de sentiments contradictoires, où les actions ne répondent pas aux paroles.

J'ai mis des priorités là où cela n'avait pas lieu d'être puisque pour d'autres je ne suis qu'un choix de seconde zone, une remplaçante sur le banc de touche, une substitution au rôle principal.

Une doublure que l'on met sur le devant de la scène, à qui est promis un avenir de rêves, mais dont on ne reconnait pas les talents à sa juste valeur, et qu'on relègue un peu trop souvent à des sitcoms de bas étages.

 

J'ai arrêté de faire des puzzles, je suis moins calme qu'avant. Je suis plus dans l'action énergique, j'ai besoin que cela soit vite faite bien fait et surtout j'apprécie plus les activités à faire en duo, à plusieurs, là où l'animation sera assurée.

J'ai fini d'essayer de tourner dans tous les sens les petits morceaux de carton, qui pouvaient s'abîmer à force d'essayer de faire rentrer dans l'encoche le mauvais côté.

Je préfère les images et photos lisses, qui n'ont pas besoin d'être assembler pour donner l'envie d'être contempler, mais où l'on peut rajouter une légende qui définiront ce que l'on ressent en les voyant.

J'ai gardé quelques un des tableaux que j'avais fait, certaines pièces manquent à ce jour, le temps aidant, les déménagements, le manque de soin.

Je ne pourrai jamais les remplacer car aujourd'hui ils sont introuvables, plus vendus, ou simplement peut être n'ai je plus l'envie de faire l'effort de compléter ce qui manque,juste se souvenir de ce que cela représentait, et se dire qu'il y en aura d'autres, ailleurs, autrement.

Mais de continuer à apprécier ce que nous avions tant aimé au moment de sa création, se souvenir du bon temps passé malgré tout à le faire, regarder l'assemblage que cela représente. 

 

Que cela n'avait finalement que peu de valeur, et que d'autres solutions seront plus justes et adaptées.

Que les choix que l'on fait ne sont que le reflets de nos souhaits, mais que l'erreur est humaine, de remédier et corriger nos listes de priorités, afin que ce que nous avions mis tout en haut ne fasse pas de nous qu'une simple option regrettable.

Que si une chose importante vient à manquer afin que vous soyez vraiment heureux, il faut revoir comment agir afin que cela change.

Que si l'on désire vraiment avoir, obtenir, être, tout doit être fait afin que cela se concrétise. Si l'action n'est pas assez parlante, alors il faut juste cesser et remplacer ce manque autrement.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article