Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Destination finale

par Sylvia

Destination finale

Tout a un début et une fin....je l'utilise souvent cette phrase. Mais elle est tellement réelle.  Ni optimiste ni pessimiste juste concrète.

Depuis quelques années, je me suis promise de ne plus croire en l'amour toujours, sauf l'amour que je porte à mes enfants.

Je ne veux, et ne peux me donner à 100% car je sais qu'il en résultera de la déception ou de la peine, et surtout une fin.

 

J'ai amorcé il y a quelques temps un début d'une histoire, une nouvelle page dans mon livre, un chapitre dans lequel il y a tellement de ratures, de bavures, que les feuilles noircies de tâches d'encre sont à peine lisible.

Parfois mes lettres étaient bien arrondies, une belle écriture élancée, des phrases bien tournées. Et tantôt des mots incompréhensibles, écrits à la va vite, comme pressés d'être vite étalés pour être oubliés. 

Je pensais pouvoir écrire dautres paragraphes, plus réjouissants.

Je sentais l'inspiration arrivée.

J'étais plus sereine, pleine d'idées. 

J'y ai presque crue.

Enfin ce nouvel opus pourrait éclairer le précédent assombri par toutes ces souillures.

Mais non, à peine entamé il me faut le conclure.

Je ne le fais pas de bon cœur mais pas non plus contre mon gré. 

J'aurais voulu une autre destination que cet horizon incertain, mais en même temps, ce que j'écrivais ne me charmait plus, ne m'apportait pas la chaleur d'un beau roman, d'une douce lecture alliant imaginaire et réalité.

C'était plutôt fade et méprisant, et je me suis rendue compte que ce qui s'y racontait, était de plus en plus cousu de fil blanc et que le mensonge prenait le dessus sur la vérité.

Alors à quoi bon continuer une histoire qui était, depuis le début, promise à une fin tristounette.

Je n'imaginais pas une œuvre fantastique, les rêves n'étaient pas permis, mais des promesses faites auraient peut-être pu amoindrir le mal de mot fin.

 

Alors je ne veux avoir de regrets, j'ai joué le jeu de l'écriture, et c'est moi qui ait pris la plume pour introduire la rédaction de ce qui adviendra un souvenir.

Mais j'aurai voulu pouvoir enjoliver les dernières pages avant la conclusion.

Y mettre du bonheur pour les héros même si on ne terminait pas par "ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants ".

Ce n'était pas un compte de fée mais pas non plus un thriller. 

Ce sera juste un livre de bas de série.

Une histoire parmi tant dautres, où les lecteurs se prendront au rôle ..ou pas.

Ce chapitre de ma vie est à destination finale.

Il me reste quelques lignes à noter .

J'espère pouvoir y laisser une marge pour y annoter des anectodes plaisantes...et quand je commencerai un nouveau chapitre dans le livre de ma vie, j'ai foi encore de croire que le personnage principal fera des apparitions amicales.

 

 

 

 

Destination finale
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article