Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Amertume

par Sylvia

Amertume

C'est le jour de noël, je dois encore attendre quelques heures avant de les avoir, les serrer dans mes bras et fêter ce jour béni.

Ce sera une journée trop courte où les heures s'écouleront trop vite et elles devront encore repartir.

Cette année, noël est fade et amer pour moi.

Aucune envie de faire la fête, de faire semblant d'être heureuse, de piller mon compte en banque bien trop vide pour offrir des cadeaux hypocritement.

J ai pas envie de m'amuser pour célébrer la fin de l année ni même souhaiter une bonne année pour 2019 !

Chaque année depuis 3ans et plus, j espère que la suivante sera meilleure !

Il ny aura pas pire que celles passées avec lui...enfin c'est ce que je demande dans mes prières.

Mais qui sait ce que sera fait demain quand on voit le passé si difficile et le présent qui s'enlise !?

Quand je me regarde dans le miroir , j aperçois ce papier mâché qui fait mon enveloppe corporelle, bouffi, mal lissé, froissé. 

Mon sourire de façade masque les pleurs qui coulent à l intérieur.

Je me sens Parfois si seule alors que ce n est pas le cas.

Je ravale mes sanglots et je ressens toute l amertume qui m habite en resssassant le négatif au lieu de profiter du petit bonheur présent.

Je faille en m énervant, en râlant, en étant capricieuse comme cette enfant qui me montre la colère qu'elle a en elle, me toisant et serrant ses petits poings pour exulter ce qu'elle tait au fond d elle.

Un goût âpre envahit ma gorge, ma langue, mes lèvres. J ai envie de cracher cette boule de peur, de stress, de haine, de désespoir .

Lui cracher en pleine figure vulgairement, le souiller comme il m a sali.

Je dois encore attendre pour un.verdict incertain.

Encore des jours d angoisse de questionnements....

Je dors peu, je suis fragile, ma respiration est à bout de souffle, et je ne pourrai relâcher la pression que lorsque tout sera fini....dans de très nombreuses années, j en ai conscience.

En attendant les jours festifs, les moments de joie, les choses à apprécier, je les savoure avec un goût acidulé, qui me laisse une amertume dans la saveur des instants présents, ne pouvant profiter pleinement moralement de ces touches épicées. 

Alors en ce jour de noël, je leurs ferai plaisir, je regarderai les étoiles dans leurs yeux, je partagerai leurs sourires, je les prendrai dans mes bras, et je pleurerai amèrement ce soir en les laissant repartir, mais en attendant je ferai semblant d être aussi heureuse qu'elles. 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Le jour de Noêl ou le jour de l'an dans la solitude, c'est dur. On se rappelle le temps passé où l'on était en famille, où Noël était le jour des cadeaux des enfants.
Répondre