Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une présence

par Sylvia

Une présence

Un blues l'envahit, elle n'arrive à définir d'où lui vient ce spleen qui monte en elle, lui donne la nausée, les fait monter les larmes aux yeux.

Elle est seule dans ce lieu. Elle cherche à s'occuper, elle range, elle planifie, mais ces gestes deviennent lourds.

Ses pensées obscurcissent son esprit depuis 2 nuits. Elle dort mal, elle tourne et se retourne entre ses draps.

Le sommeil tarde à venir et repart vite. ça lui laisse des heures blanches où le repos ne se fait pas, où elle ne dort pas, où son cerveau bouillonne de mille réflexions, où tout s'enchaîne en elle, tous ses émois, toutes ses peurs, ses angoisses, ses tracasseries, ses interrogations.

La solitude la pèse, elle cherche à entrer en contact avec ceux qui sont toujours là pour elle, ceux qui l'épaulent, qui la soutiennent, au quotidien.

Mais rien n'y fait, elle ne trouve pas l'apaisement entendu.

Elle tente des échanges avec celui qu'elle aime. mais comme à son habitude, sa désinvolture, sa non implication la laisse encore plus en désarroi.

Elle est énervée, elle sent ses nerfs lâcher, elle maudit encore son coeur d'aimer sans retour comme il se doit.

Elle met en doute encore ses promesses, ses projets avec elle Elle ne veut plus perdre du temps, de l'énergie dans une relation qui ne lui apporte même pas la base : une présence !

 

Elle ne demande pas plus que le fait d'être à ses côtés, physiquement, moralement. De trouver du réconfort au creux de ses bras, ou dans ses paroles.

Elle aimerait se blottir contre lui, entendre battre son coeur, et se mettre au diapason avec ce bruit sourd, pour lier ses sens aux siens, pour s'unir à lui sans faire un geste, sans rien dire, juste trouver le calme, et laisser s'échapper ce mal être ressenti.

Elle ne veut pas qu'il la juge, qu'il la condamne sur des faits qui ne sont pas de son ressors.

Elle préférerait être loin de tous ces conflits, loin de ce passé, juste avancer, et elle s'imagine, quand tout va bien, main dans la main avec lui, se projetant dans l'avenir, fondant un foyer aimant et chaleureux.

Mais c'est sans compter sans son ignorance, son absence, sa nonchalance, son inattention.

Comment veut il qu'elle arrive à idéaliser, à croire, à faire confiance à cette relation, comment pense t-il qu'elle puisse laisser son coeur pleinement s'épanouir dans quelques chose qui ne lui apporte satisfaction au quotidien ?

 

Elle sait très bien que la vie de chacun ne permet pas une présent chaque jour, mais il parle de vivre ensemble, alors comment fera t il pour assumer cette cohabitation h24 ? 

S'imagine t-il  qu'elle lui laissera faire encore comme aujourd'hui , Que sa liberté sera aussi totale, qu'aucune concession ne devra être faite de sa part ?

Elle fait beaucoup d'effort, elle ne réclame pas tous les moments dont elle voudrait vivre, tous ces instants qu'elle attend chaque matin, chaque soir, d'une retrouvaille, d'un partage, d'un échange, d'un contact.

Mais elle se sent lasse, elle perd patience, elle ne sait plus, elle doute, et elle veut voguer vers d'autres rivages, voir si d'autres azurs peuvent se dessiner, plus clairs, plus limpides.

 

D'autres, sont présents, en étant loin, en n'étant pas là physiquement.

D'autres encore sont présents amicalement.

D'autres sinon, n'attendent qu'un signe pour arriver au plus vite à ses côtés.

Alors elle se demande pourquoi celui qui a ses faveurs, celui qui lui a ouvert une nouvelle fois le coeur alors qu'elle l'avait envoyé en voyage, pourquoi lui est absent, pourquoi il l'ignore, tout en disant l'aimer ???

Est ce elle qui ne comprend plus rien à l'amour, ou est ce lui qui n'a jamais appris ce que c'était vraiment ??

Elle se fâche, elle lui écrit ce qu'elle ressent, elle sait qu'elle n'aura pas de réponse, il préfère se taire, car de toute façon ils ne se comprennent pas.

Alors pourquoi continuer ? pourquoi encore se leurrer dans cette utopie? Que lui rapportera t il ? Est ce que cela va vraiment aboutir à quelque chose de beau, de rose, de bleu, de fantastique ?

Elle doute, elle n'en est pas sûre.

Elle a besoin d'une présence pour elle, pour les jours où ça ne va pas bien, pour les jours où elle est heureuse, pour les moments de partage, pour les jours de départ....mais elle se retrouve seule, perdue dans ses pensées, à fleur de peau, il n'est pas là ni par les mots, ni par les actes, ni par sa peau....elle ne demandait qu'une présence...la sienne....elle s'en retourne vers d'autres....mais elle est toujours dans sa solitude.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article