Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Il aurait eu 7 ans

par Sylvia

Il aurait eu 7 ans

Hier...donc le passé...je ne voulais pas l'écrire au présent ! car il n'est plus...ce n'est pas encore pour l'éternité...à mon grand damne !

Il est né il y a plus de 7 ans...mais a véritablement vécu quand il est devenu officiel devant Dieu...pour moi.

Il a existé, grandissant au fur et à mesure des petits bonheurs qui s'ajoutaient aux joies et peines de la vie.

Puis, la blessure, la plus importante, la plus purulente, celle qui a démasqué les brisures et cassures dissimulées, cachées depuis de longs mois.

Tout a été révélé au grand jour quand le scanner a décelé la faille, la maladie, celle dont on ne guérit pas, même s'il y a rémission, espoir et accalmie dans la tempête...De courte durée, trop courte.

Non la maladie est là, bien présente, et la gangrène a atteint tous les tissus adipeux, tous les membres, et les organes. Elle est incurable. On ne sait comment elle finira, dans la douleur, dans l'apaisement, pendant le sommeil, mais au bout il n'y a qu'une fin : la mort !

Il faut se rendre à l'évidence. Alors on rassemble les derniers biens, on commence le testament, on prend les dernières décisions pour que tout soit , on l'espère, vite réglé !

Mais c'est sans compter sur le microbe virulent, le virus, la vermine qui attaque encore pour décimer encore plus le corps et les derniers sourires....Cela prolonge la souffrance, alors que l'on a qu'une envie, en finir au plus vite pour soulager cette âme meurtrie.

Mais on ne renonce pas...on sait que cela se terminera, forcément, même si d'autres plumes y seront laissées...tant pis...on ne s'habitue pas à ce mal, non jamais, mais on avance quand même, profitant du peu.

Une autre vie se profilera, la réincarnation d'un âme, d'un corps...une résurrection de la chair....une chair saine, un coeur vaillant, un cerveau libre, un corps léger.

Cette mort que l'on redoute, car il faut l'avouer, ce n'est pas ce que l'on souhaite lorsque naît ce sentiment, cet événement, libérera les entrailles de toutes oppressions, de tous liens noueux, serrés, entravant nos poignets, nos chevilles, nous empêchant d'avancer gaiement.

Alors, hier il aurait eu concrètement 7 ans....un anniversaire non fêté bien entendu.

Au contraire, le message transmis était encore bien désagréable. Mais j'ai eu une belle journée, agréable, apaisante. Il ne me fallait rien d'autre que ce que j'ai eu !

Alors on attend le prochain verdict, celui qui annoncera que tout se termine...enfin...que la mort est déclarée et officielle...car hier, il aurait eu 7 ans,mais il est encore viable, en sursis, dans un coma profond, dont il n'en ressortira jamais.

Bien sûr l'héritage qu'il me lègue est à vie, et de ce fait il m'affectera toujours.

Mais on aspire juste à une tranquillité, à une sérénité, à un bonheur ...au delà de cette mort à contamination épidémique. A moi de m'en protéger, d'en protéger mes enfants.

Nous avons tous un destin qui ne peut être éternel. Tout à une fin qui se termine par un décès.

Que ce soit les êtres humains, les objets, les expériences, le bonheur, tout à une durée dans le temps, limitée, longue ou pas.

Souvent dans ce genre de contexte, l'adage dit qu'il faut passer ce cap des 7 ans...ça n'a pas été le cas....

Hier il aurait eu 7 ans....il n'est pas mort légitimement, mais pour moi il est déjà enterré.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article