Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A l'aube

par Sylvia

A l'aube

Elle s'éveille, il est encore tôt. 

Elle a passé une mauvaise nuit, et elle sent déjà que ce jour sera long pour elle.

Elle frissonne, les températures ont encore descendu, il est prévu de la neige.

Elle regarde par la fenêtre, le ciel prend des couleurs irisées, entre le rose, l'orangé, le doré, le bleu qui s'installe.

Elle s'assoit pour boire son chocolat chaud, et comme tous les matins, d'ailleurs comme chaque instant de sa journée, elle pense à lui.

Encore une fois, il a à peine était présent, même si ce  n'est par des messages.

Elle a vraiment cette impression de ne pas compter, de n'être qu'une pièce rapportée qui ne lui est utile que quand lui le juge.

Elle se sent mal de l'aimer ainsi, encore, malgré toutes les fois où elle a dit qu'elle ne pouvait continuer une histoire qui n'a pas de sens.

 

Cette année, elle est dans l'aube de ses 40 ans, beaucoup de choses peuvent changer quand on rentre dans cette décennie.

Elle se sent en parallèle avec la vie qu'elle voudrait mener.

Elle se veut libre, mais elle voudrait s'attacher, et pourquoi pas partager sa vie avec lui, avec un autre, enfin juste revivre l'Amour qui lui manque.

En même temps, elle apprécie ces moments d'insouciance, où rien ni personne ne peut l'empêcher d'être ce qu'elle est, de s'amuser, de sortir.

Elle est mère, elle s'imagine parfois redonner la vie, et à d'autres moments, elle ne se voit pas tout recommencer, les nuits sans sommeil, les pleurs, le temps qu'elle n'a pas pour elle.

Et puis, elle veut un père, qui serait son amant, son ami, son mari, son autre...l'idéalise t elle dans ce rôle, lui qui peut être si égoïste, si ignorant, si éloigné de ce qu'elle veut réaliser.

Elle ne pense pas que leurs buts soient communs, il y a un si grand fossé entre eux.

Mais elle ne peut s'empêcher de le désirer, de le vouloir, de l'aimer, et de l'attendre.

 

Encore une nuit, où les heures s'égrènent, où elle  n'arrive pas à chasser ses idées, où ses pensées l'amènent vers lui, mais lui a t'il une seule pensée pour elle, ressent il le minimum pour elle, malgré ce qu'il dit.?

Il se contredit sur tout, ses mots ne rejoignent pas ses actes.

L'aime t-il vraiment, comme il le prétend.?

L'aurore du jour pointe à l'horizon, elle n'arrive pas à croire que le ciel s'encombrera de blancheur et que des flocons d'étoiles se cristalliseront pour tomber froidement sur les rues où elle marche, où elle traîne sa mélancolie, sa peine, ses envies, ses sourires.

Il est l'heure de partir, une autre journée l'attend, ce soir elle serrera contre son coeur, 2 petits corps qui lui apporte tout l'amour nécessaire, tout ce dont elle a besoin.

Mais c'est plus fort qu'elle, elle pense encore et toujours à lui.

 

Elle se rappelle de cet autre aube, où il l'avait appelé pour demander de l'aide, où elle lui avait ouvert la porte, mais aussi ses bras, et à nouveau son coeur, qui ne s'était pas encore refermé, cet autre orée qui a amené d'autres espoirs, d'autres rêveries, d'autres utopies.

Elle ne sait plus si il y a de la vérité, de la sincérité, si il y a encore de l'espérance.

Elle ne croit plus au conte de fée, et avec lui elle en est loin.

Elle aurait voulu être sa reine, elle ne sait même pas si elle peut être une simple courtisane, bien qu'elle ne lui refuse même pas les plaisirs de la chair, car elle même est irrésistiblement attirée par lui.

Elle ne sait lui dire non, et il le sait. Il connait trop les sentiments qu'elle a pour lui, il en joue sûrement, car ainsi il peut contrôler, il lui suffit d'un geste, et elle accepte....

Même si elle s'en mord les doigts, puisque après moult promesses, elle réalisera, encore une fois, qu'il ne tient aucune parole et que rien ne le trouble s'il ne rentre pas en contact avec elle.

 

Aujourd'hui , elle se lève à l'aube, et elle pense à cette nouvelle année qui commence.

Elle veut commencer une autre histoire, ou continuer celle-ci sous de meilleures conditions.

Elle attend, elle espère...de lui, d'un autre, mais elle comprend qu'elle se leurre, qu'elle attend vainement, et qu'elle risque de se réveiller dans un autre aurore plus gris, plus morne, désemparée, désespérée, désœuvrée, déçue, avec tous ses rêves à oublier, car il sera trop tard, et que le soir sera déjà tombé, et que la nuit, dans sa torpeur, dans son obscurité, l'emportera dans des songes éveillés, des pensées nostalgiques, qui la laisseront sur le trottoir mouillé par ses larmes de tristesse.

Un nouveau jour se lève....elle pense....elle aime...à sens unique ? elle se le demande, elle voudrait tellement plus d'attention, d'intérêt....

Ce qu'elle sait, c'est que lorsque le soleil sera bien haut, que la neige viendra prendre le relais, il sera temps pour elle d'arrêter, d'aller vers un autre ciel, même si elle ressent déjà la fêlure, le froid qui mord, et qu'elle a peur de ne pouvoir faire ce nouveau pas vers un avenir autre....

Il faudra juste qu'elle réalise que cela ne la mène nul part, ou peut être vers des erreurs, des regrets.

Si rien ne change d'ici le midi de son âge, il sera alors temps d'agir, afin de se réveiller à l'aube d'un lendemain, plus fraîche, plus vivante, plus heureuse.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article